Drame
LES MISÉRABLES
102 MIN | France | 2019 | V.O. française | S.-T. anglais
Équipe
Synopsis
Projections
Réalisation
LADJ LY
Montage
FLORA VOLPELIÈRE
Scénario
LADJ LY
GIORDANO GEDERLINI
ALEXIS MANENTI
Interprétation
DAMIEN BONNARD
ALEXIS MANENTI
DJEBRIL DIDIER ZONGA
ISSA PERICA
Image
JULIEN POUPARD
Distribution
Level Film
Production
Lyly Films
Rectangle Productions
SRAB Films
Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes...

Présenté grâce à l'appui du Consulat général de France dans les Provinces atlantiques

LADJ LY
De parents d'origine malienne, Ladj Ly grandit à Montfermeil dans le quartier Les Bosquets. Passionné de vidéo, il suit une formation multimédia et tourne ses premiers films dans son quartier avec ses amis Kim Chapiron, Romain Gavras, JR, issus du collectif Kourtrajmé.

Il réalise ses premiers clips (notamment pour Oxmo Puccino) et ses premiers documentaires, 365 jours à Clichy-Montfermeil, tourné après des émeutes de 2005 dans les banlieues françaises, Go Fast Connexion, 365 jours au Mali. Il filme également des cop watchs lors d'arrestations violentes qui inspirent son premier court-métrage, Les Misérables : un policier de la BAC de Montfermeil dont la première intervention dérape, sous l’œil d’une caméra. Le film reçoit de nombreuses récompenses notamment au festival international du court métrage de Clermont-Ferrand et une nomination au César du meilleur court métrage en 2018. Cette même année, il est également nominé pour le César du meilleur documentaire avec À voix haute : La Force de la parole sur le concours d'éloquence Eloquentia.

En 2018, Ladj Ly créé à Montfermeil une école gratuite des métiers du cinéma au sein des Ateliers Médicis, l'Ecole Kourtrajmé8.

La même année, il tourne son premier long métrage, Les Misérables, adapté de son court, en réaction à une bavure policière sur un jeune homme noir à Montfermeil en Seine-Saint-Denis, le 14 octobre 2008 que le réalisateur avait alors filmée. Le film, sélectionné au festival de Cannes 2019 en compétition officielle et récompensé par le Prix du Jury, fait un état des lieux des banlieues 25 ans après La Haine de Mathieu Kassovitz. Le film reçoit un accueil favorable lors de la projection officielle. Le journaliste du Monde Véronique Cauhapé salue la « virtuosité » du réalisateur et apprécie le contraste du début du film sur la liesse collective après la victoire de l'équipe de France de football après sa victoire lors de la Coupe du monde de 2018 et l'enchaînement dramatique d'un contrôle de police qui dérape, jusqu'à une fin « paroxystique »
dimanche 17 novembre
CINEPLEX DIEPPE 7
19:00
Billets