Documentaire d'auteur
VARDA PAR AGNÈS
116 MIN | France | 2019 | V.O. française | S.-T. anglais
Équipe
Synopsis
Projections
Réalisation
AGNÈS VARDA
Scénario
AGNÈS VARDA
Ouvrant en conteuse aguerrie les portes de son univers, Agnès Varda revisite avec son inventivité coutumière, ses inspirations et sa filmographie. Un touchant autoportrait qu’elle avait conçu comme un au revoir.

Présenté grâce à l'appui du Consulat général de France dans les Provinces atlantiques

AGNÈS VARDA
Agnès Varda naît le 30 mai 1928 en Belgique d’une mère française et d’un père grec. Elle s’installe en France en 1940 lorsque sa famille fuit la guerre. Passionnée d’arts plastiques, elle étudie à l’Ecole des beaux-arts de Paris ainsi qu’à l’Ecole du Louvre. Jean Vilar lui confie un poste de photographe au Théâtre national populaire.

Mais la jeune femme rêve de cinéma et réalise son premier long métrage en 1954, La Pointe Courte. Tourné avec de maigres moyens et monté par Alain Resnais, le film remporte un succès d’estime et témoigne de la fraîcheur de la nouvelle génération. En 1962, elle tourne son film Cléo de 5 à 7, qui narre les aventures d’une sublime chanteuse atteinte d’une maladie mortelle. Dans les années 1960, ses films, Le Bonheur, Les Créatures et Lions Love, poussent les critiques à l’associer aux réalisateurs de la Nouvelle Vague. Résolument féministe, comme elle l’a prouvé dans le film L’une chante, l’autre pas, elle signe le manifeste des 343 en 1971.

A la fin des années 1970, elle quitte la France pour Los Angeles et tourne les documentaires Murs, murs et Documenteur. Elle rencontre lors de ce séjour le charismatique leader des Doors, Jim Morrison. En 1985, Sans toit ni loi, avec Sandrine Bonnaire dans le rôle principale, lui vaut le Lion d’Or de laMostra de Venise. Deux ans plus tard, elle tourne Jane B. par Agnès Varda, avec Jane Birkin dans le rôle-titre.

Dans les années 2000, Varda tourne Les Glaneurs et la Glaneuse en numérique et le documentaire autoportrait Les Plages d’Agnès qui lui vaut un César. Elle organise de multiples expositions : L’Île et Elle à la Fondation Cartier (2006) et une exposition hommage à Jean Vilar au Festival d’Avignon (2007). Commandeur de la Légion d’honneur depuis 2009, elle a été élevée en 2013 à la dignité de grand-croix de l’ordre national du Mérite.

Côté vie privée, Agnès Varda a été l’épouse de Jacques Demy, rencontré en 1958. A la mort de son mari, elle lui dédie trois films : Jacquot de Nantes, Les Demoiselles ont eu 25 ans et L’Univers de Jacques Demy. Le couple se marie en 1962 et donne naissance à un garçon, Mathieu, en 1972. Agnès Varda a une fille aînée, Rosalie, née en 1958 de sa relation avec Antoine Bourseiller. Par la suite, Jacques Demy adopte Rosalie. Le 29 mars 2019, Agnès Varda meurt à l'âge de 90 ans, des suites d'un cancer.
jeudi 21 novembre
CINEPLEX DIEPPE 7
19:00
Billets