mercredi 24 octobre 2018
Le jury officiel du 32e FICFA

Chaque année au Théâtre Capitol, durant la soirée de clôture du festival, les jurys du FICFA (Festival international du cinéma francophonne en Acadie) décernent les prix "La Vague" aux films en compétition.
Un prix Coup de coeur du public est également remis suite au vote du public tout au long du festival.

Chaque jury est composé de professionnels de l'industrie du cinéma et d'artistes.

Huit prix seront remis cette année
  • Meilleur long métrage de fiction international
  • Meilleur long métrage de fiction canadien : prix La Vague UNIS TV
  • Meilleur moyen ou long métrage documentaire
  • Meilleure œuvre acadienne moyen ou long métrage : prix La Vague Léonard-Forest
  • Meilleur court métrage international
  • Meilleur court métrage canadien
  • Meilleure œuvre acadienne court métrage : prix ACIC/ONF (nouveauté 2018)
  • Prix La Vague "Coup de coeur du public"

Pour cette 32e édition, le jury longs métrages de fiction sera composé de :

LOUIS-DAVID MORASSE
Depuis 1996, il a joué dans plus de 25 séries télé. Depuis 2011, il incarne Philippe O’Hara dans O’, rôle pour lequel il fût en nomination comme meilleur acteur aux Gémeaux en 2013 et en 2016. Un trophée hommage lui a été remis lors de la 20e édition du festival Regard. Il a joué dans une vingtaine de courts métrages, en a produit et réalisé. Sa dernière production, LÉGER PROBLÈME, a été sélectionnée et récompensée dans plus de trente festivals. Comme acteur, il a joué dans HISTOIRE DE PEN et BUM RUSH de Michel Jetté, LES CAVALIERS DE LA CANETTE de Louis Champagne, UNE JEUNE FILLE À LA FENÊTRE et MÉMOIRE AFFECTIVE de Francis Leclerc et enfin GERRY d’Alain Desrochers.

MARIE-JO THÉRIO
Comédienne, musicienne, chanteuse, Marie-Jo est une créatrice multiple pour qui la trajectoire a toujours été motivée par une grande soif d’exploration. Six albums jalonnent sa trajectoire d’auteur-compositeur-interprète. Femme de risque, bête de scène avide de rencontres, elles s’est produite sur scène en Acadie, au Québec, en France, au Mexique, à Haïti, en Allemagne, Vietnam, Mali, Sénégal, Congo... Comme comédienne, Marie Jo a joué au théâtre, dans des comédies musicales, à la télé ainsi qu’au cinéma (Prix Jutra de la Meilleure actrice de soutien dans FULLBLAST de Rodrigue Jean en 1998). On a tous une Lydia Lee, dont elle a écrit le scénario et le livret (spectacle de l’année aux Éloizes 2018) est l’aboutissement scénique de l’album double « Chasing Lydie », a été crée et joué pour la première fois à Moncton et à Montréal dans une production du Centre culturel Aberdeen à l’hiver 2016. D’autres représentations sont prévues. Marie-Jo vit entre Moncton, Montréal, Paris et un petit village sur la Côte Caraïbe du Costa Rica.

PASCAL HOLOGNE
Après des études de photo, de réalisation et d’écriture de scénario à Bruxelles, Pascal Hologne entame sa carrière professionnelle comme touche-à-tout du cinéma. Durant quelques années, il passe de la réalisation à la direction de production en passant par la direction photo, la production... Parallèlement, avec Céline Masset, Il crée en 1998 le Brussels Short Film Festival, en 2005 le Be Film Festival, puis l’Agence Belge du Court Métrage en 2016. Plus récemment, les deux complices de toujours, se lancent dans un nouveau défi en créant le tout nouveau Brussels International Film Festival (Le BRIFF), dont la première édition se déroula en juin 2018.

Le jury longs et moyens métrages documentaires et acadiens sera composé de :

LUC BOURDON
Né à Montréal, Luc Bourdon a signé des œuvres de genres divers qui font une place prépondérante à l’histoire et à la mémoire. Il a été associé à différents groupes du milieu du cinéma indépendant, plus particulièrement à Vidéographe, au Cinéma Parallèle ainsi que le Festival du nouveau cinéma de Montréal (FNC), où il était programmateur et directeur général et artistique de 1996 à 2003. Son premier long métrage, LA MÉMOIRE DES ANGES (2008), a été nommé parmi les 10 meilleurs films canadiens par le Toronto Film Group, a remporté le prix du Meilleur long métrage canadien (Prix Focus – Cinémathèque québécoise) lors du FNC, était nominé pour le Jutra du meilleur documentaire ainsi que pour le Prix AQCC du meilleur film de l’année 2008. Son plus récent film, LA PART DU DIABLE, a remporté le Prix La vague du Meilleur documentaire au Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) et l’Iris du meilleur montage sonore documentaire au dernier Gala Québec cinéma.

SOFI LANGIS
Sofi Langis est une réalisatrice et productrice de documentaires primée qui travaille chez VICE. Originaire de Moncton au Nouveau-Brunswick, elle a passé les 15 dernières années à Montréal, à Toronto et à différents endroits à l’étranger. Axé sur des reportages centrés sur l’action avec une approche cinéma vérité, son travail traite souvent des conflits religieux et militaires, des mouvements contre-culturels subversifs, des droits des minorités et de la condition féminine. Deux fois lauréate d’un prix Gémeaux, elle a été réalisatrice sur la série VICE Canada Reports qui a remporté un prix Écrans canadiens, a été nominée aux Prix d’excellence en publication numérique et a été finaliste à l’Association canadienne des journalistes pour son documentaire LES SOLDATS D’ODIN, qui traite de la montée du nationalisme blanc au Canada.

ÉRIC BACHAND
Éric Bachand vit et travaille à Sudbury en Ontario comme réalisateur pour le groupe média TFO où il réalise des courtes rencontres documentaires pour la télévision et le web. Dans une autre vie, il œuvre et s’implique durant plus de 15 ans au Saguenay dans le milieu culturel. Tantôt comme artiste en art vidéo, scénariste, réalisateur et producteur en cinéma. Depuis cette période, il est aussi l’instigateur du centre d’artistes les ateliers TouTTout et le fondateur, directeur de la programmation du Festival international du court métrage au Saguenay.

Le jury courts métrages sera composé de:

MARTIN BUREAU
Peintre et cinéaste documentaire, Martin Bureau s’intéresse aux enjeux géopolitiques actuels. Ses différents projets l’ont emmené à fouler les terres troubles de la Palestine, de l’Irlande du Nord, de la frontière du Mexique et des États-Unis, de Cuba ou encore du nord du Québec. Depuis plus de vingt ans, son travail a été diffusé dans maintes institutions du cinéma et des arts visuels, dont le Musée national des Beaux-arts du Québec, la Galerie 3, la Manif d’art de Québec, le Musée d’art contemporain du Val-de-Marne (MACVAL, Paris) ou encore les festivals de films Raindance (Londres) ou Hot Docs (Toronto). Il travaille actuellement sur une série de tableaux portant sur la notion d’anthropocène, ainsi que sur un cycle de création interdisciplinaire portant sur les murs de séparation, intitulé les Murs du désordre.

FRANCINE HÉBERT
Francine Hébert œuvre dans l’industrie du film et de la production télévisuelle depuis 2002. Elle a occupée diverses fonctions telles recherchiste, réalisatrice terrain, journaliste, scénariste, animatrice, assistante à la réalisation ou coordonnatrice de tournage pour des séries télévisées et films variés dont : Plus haut que les flammes, Les îles de l’Atlantique, TFO 24.7, Simplement Viola, Jeune et Franco, Agrofun, Main à la Pâte, Havrer à la Baie, Peu importe l’âge, 1755 - La gang arrive, 1755 - Le Joyeux dérangement, Viens voir ici, VIA TVA, RDI et le Téléjournal Acadie. Elle réalise son premier court métrage documentaire en 2015, avec l’ONF – film primé au FICFA 2015, RVQC 2016 et aux Prix Éloizes 2016. En 2018, elle lance son deuxième court métrage, Noah, 18 ans.

CLAUDIA HÉBERT
Claudia Hébert est une réalisatrice de courts métrages de fiction et de vidéo-danse basée à Toronto. Ses deux derniers films, LE DÉNI (2016) et LES DEUXIÈMES (2017) ont tous deux été présentés au FICFA. Claudia est également animatrice ainsi que reporter et critique culturelle spécialisée en cinéma pour Radio-Canada Ontario.