lundi 25 novembre 2019Le Prix La vague Coup de coeur du public clôt la 33e édition du Festival

Après 9 jours de cinéma, de festivités et de diversité, c’est le public qui remet son Prix La Vague Coup de coeur au film MAD DOG & THE BUTCHER, LES DERNIERS VILAINS, de Thomas Rinfret, et clôt ainsi la 33e édition du Festival international du cinéma francophone en Acadie en beauté.  Ce prix complète les 7 autres remis jeudi 21 novembre lors d’une soirée qui récompensait notamment les deux films des binômes de cinéastes acadien.ne.s, Denise Bouchard et Gilles Doiron pour POUR MIEUX T’AIMER, et Angie Richard et Tracey Richard pour LE GROUS POISSON.

Le public s’est plus que jamais impliqué dans cette édition 2019 qui ne compte pas moins de 7 salles combles avec ANTIGONE, BELLE-ÎLE EN ACADIE / LE ROYAUME PERDU, LA FORCE DU RIRE, IL PLEUVAIT DES OISEAUX, MATTHIAS ET MAXIME, KUESSIPAN et PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU. Il a répondu présent sur des films engagés et qui font écho directement à la société contemporaine, tels que LES MISÉRABLES, PAPICHA, LA LANGUE EST DONC UNE HISTOIRE D’AMOUR, LE FOND DE L’AIR. Il s’est investi dans les échanges avec les cinéastes invités de MAD DOG & THE BUTCHER, LES DERNIERS VILAINS, SUR LA CORDE RAIDE, FRANCHIR LA LIGNE ainsi que pour JEUNE JULIETTE et IL PLEUVAIT DES OISEAUX où il a démontré une fréquentation plurigénérationnelle.

Pour sa part, le volet Arts médiatiques, marque de fabrique du FICFA, a permis la création d’une vingtaine de courts métrages présentés durant les 3 soirées fétiches et stimulantes du FICFA : Acadie Underground, Séances éphémères et Objectifs obliques. Les expositions ont déjà reçu des centaines de visiteurs, telles que pour DISSONANCES RURALES de Rémi Belliveau et les ateliers furent des plus constructifs. Le Collectif HAT, composé d’Angie Richard, Tracey Richard et Hyacinthe Raimbault, s’est particulièrement démarqué avec des projets prolifiques: résidence/exposition, atelier de création, animation... Enfin, l’acadien Sébastien Lord-Émard a maintenu l’écriture d’un blog du début à la fin du festival, à l’image de son sujet: artistique.

En comptant la Tournée scolaire et les activités parallèles, ce sont 19 000 participants qui ont profité du festival. À noter qu'avec 80% des films sous-titrés en anglais, cet événement international assume sa position de s’ouvrir aux différentes communautés linguistiques. Les médias anglophones se sont par ailleurs beaucoup intéressés au FICFA cette année. De plus, le festival compte plusieurs bénévoles et participants non-francophones originaires du Nouveau-Brunswick, d’Europe ou d’Afrique.

Grâce à une billetterie désormais majoritairement en ligne, des accréditations munies de codes barre, 7 sites de festivités dont une nouvelle salle de cinéma équipée à la pointe de la technologie (théâtre l’Escaouette), un volet PRO pour la relève, de nouvelles ententes nationales, le FICFA confirme l’optimisation des efforts fournis pour se développer et offrir le meilleur au public, à ses invités, et également à son équipe et ses 38 partenaires. Parmi ces derniers, 3 ont ajouté leur précieux soutien au festival: Sonic Image, l’Acadie Nouvelle, Lost & Found Ice Cream, et plusieurs autres se sont dits fortement intéressés à contribuer au succès du 7e art en Acadie.

Près de 50 invités, les 9 membres du jury compris, du issus de Nouvelle-Écosse, du Québec, de Colombie britannique, de France, de Suisse et de Louisiane, se sont retrouvés à Moncton ces derniers jours pour présenter leurs films, rencontrer le public du Grand Moncton. Ils ont aussi eu la chance de visiter la province sous toutes ses coutures, historiques, culturelles, gastronomiques avec au programme: Dune de Bouctouche, Hopewell Rocks, dîners aux homards et concours de lancés de haches.

Sur un ton plus triste, l’équipe du festival tient à présenter ses condoléances à l’entourage de Mme Andrée Lachapelle, comédienne dans le merveilleux IL PLEUVAIT DES OISEAUX, film phare de notre édition qui portait entre autre sur le thème du vieillissement, reflétant la voix de toute une génération.