Communiqués de presse

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate


Six séances cinéma en présentiel s’ajoutent  à la programmation du FICFA 2020

Mardi 3 novembre 2020, Moncton N.-B. - Le Festival international du cinéma francophone en Acadie est heureux d’annoncer que 6 séances supplémentaires viennent s’ajouter à la programmation dévoilée mardi dernier. Elles seront présentées au cinéma Cineplex de Dieppe en début de cette 34e édition qui aura lieu du 12 au 20 novembre 2020.

Parmi eux, deux longs métrages acadiens: LE SILENCE de Renée Blanchar, documentaire présenté en première mondiale le jeudi 12 novembre 2020 à 20h. Il sera le seul de ces 6 films à être présenté également en ligne, permettant ainsi qu’un maximum de personnes puisse découvrir ce travail empreint de beaucoup de courage et de solidarité.  Le magnifique PLUS HAUT QUE LES FLAMMES de la documentariste Monique LeBlanc, sera présenté dimanche 15 novembre à 19h et sera le dernier film en présentiel de cette édition. Cette adaptation émouvante du texte de Louise Dupré, lauréate d’un Prix du Gouverneur général en 2011, en sera à sa 4e présentation après sa sélection au Festival international du film sur l’art (FIFA) 2020, au FCVQ et au théâtre Outremont à Montréal.

LA DÉESSE DES MOUCHES À FEU, le dernier long métrage québécois d’Anaïs Barbeau-Lavalette sera diffusé samedi 14 novembre à 19h. Cette fiction, adaptée du roman de Geneviève Pettersen, est une immersion totale au cœur de l'adolescence des années 90, à une époque sans réseaux sociaux et téléphone intelligent. Dans ce film coup de poing, on se laisse emporter dans la vie de la déjantée et charismatique Catherine, qui subit le divorce de ses parents et tombe dans la spirale de la drogue. La cinéaste et auteure chevronnée Anaïs Barbeau-Lavalette donnera une classe de maître en scénarisation/adaptation dans le cadre du volet PRO de cette 34e édition.

Trois films français, présentés en sélection officielle au Festival de Cannes 2020, complètent cette précieuse programmation. ANTOINETTE DANS LES CÉVENNES de Caroline Vignal, comédie pleine de fraîcheur et d’originalité, et puis deux premiers longs métrages, SEIZE PRINTEMPS, drame amoureux de Suzanne Lindon, et JOSEP, spectaculaire animation du réalisateur Aurel dont l’histoire se passe sous le régime franquiste de 1939. Ils seront présentés respectivement vendredi 13 novembre à 19h, samedi 14 novembre à 15h et dimanche 15 novembre à 15h.

Les billets d’accès aux séances mentionnées précédemment sont en vente en ligne sur www.ficfa.com/billetterie au tarif de 11 $ (+ taxes et frais). À noter que la CinéPasse donne accès à l’ensemble des séances virtuelles mais le public devra se procurer ces billets séparément pour assister aux films au Cineplex.

LE SILENCE de Renée Blanchar
Pourquoi taire les choses les plus graves ? Le silence ne contribue-t-il pas à perpétuer la souffrance ? Des années 1950 aux années 1980, des prêtres catholiques ont commis de nombreux abus sexuels sur de jeunes garçons dans plusieurs villages francophones du Nouveau-Brunswick. Mis au grand jour alors que les victimes avaient atteint la cinquantaine, ces scandales ont provoqué effarement et indignation dans les médias et l’opinion publique. Pourquoi les communautés affectées ont-elles si longtemps préféré le secret à la justice et à la vérité ? Profitant de leur influence pour imposer un « silence pieux » à leurs paroissiens, plusieurs figures d’autorité ont construit une véritable structure d’abus qui témoigne tout autant des oppressions propres aux populations acadiennes que du déni systémique de l’Église catholique. Interpellée par la puissance du silence collectif, la cinéaste chevronnée Renée Blanchar cherche à en démêler les causes profondes en allant à la rencontre des survivants. Avec le film Le silence, elle nous amène au plus près de l’humanité de ces hommes brisés, et révèle ce qui unit et désunit, hier comme aujourd’hui, les communautés acadiennes.

ANTOINETTE DANS LES CÉVENNES de Caroline Vignal
Des mois qu’Antoinette attend l’été et la promesse d’une semaine en amoureux avec son amant, Vladimir. Alors quand celui-ci annule leurs vacances pour partir marcher dans les Cévennes avec sa femme et sa fille, Antoinette ne réfléchit pas longtemps : elle part sur ses traces ! Mais à son arrivée, point de Vladimir - seulement Patrick, un âne récalcitrant qui va l'accompagner dans son singulier périple…

SEIZE PRINTEMPS de Suzanne Lindon
Suzanne a seize ans. Elle s’ennuie avec les gens de son âge. Tous les jours pour aller au lycée, elle passe devant un théâtre. Elle y rencontre un homme plus vieux qu’elle qui devient son obsession. Grâce à leur différence d’âge, ils pensent ne plus s’ennuyer ensemble et tombent amoureux. Mais Suzanne sent qu’elle risque de passer à côté de sa vie, celle de ses seize ans qu’elle avait tant de mal à vivre comme les autres.

LA DÉESSE DES MOUCHES À FEU d’Anaïs Barbeau-Lavalette, d’après le roman de Geneviève Pettersen
Au milieu des années 90, Catherine, 16 ans, subit les colères irrépressibles de ses parents en plein divorce. Quand elle se met à fréquenter un garçon peu recommandable de son école, un nouveau monde s'ouvre à elle. Ses amis et lui contrôlent le marché de la drogue à la polyvalente. Elle deviendra bientôt une grande consommatrice de poudre blanche et d'alcool fort. Grâce à ses désinhibiteurs préférés, elle tentera d'échapper à la médiocrité et à la monotonie de son existence. Son père et sa mère tenteront de la retenir dans sa descente aux enfers déjà bien entamée, mais elle ne veut pas être secourue.

JOSEP de Aurel.
Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l'histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d'exception.

PLUS HAUT QUE LES FLAMMES de Monique LeBlanc
Le poème, comme le film, commence par la phrase : «Ton poème a surgi de l’enfer» Bouleversée par une visite à Auschwitz et Birkenau, une femme essaie de continuer à vivre et de prendre soin d’un enfant. Car au-delà des pires horreurs provoquées par l’humanité, il y a l’enfance, pour et par laquelle le cours du temps doit continuer. Il y a aussi ceux et celles qui veillent sur ces petits êtres, répétant chaque jour les gestes pour les garder vivants, propres et en sécurité. Tissant des liens entre différentes histoires, différentes réalités et différents paysages, la cinéaste offre un point d’ancrage pour penser l’issue et veiller à élever les héritiers du monde le plus haut possible, «plus haut que les flammes».



Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

 

La programmation de la 34e édition du Festival international du cinéma francophone en Acadie est dévoilée

 

Moncton N.-B., mardi 27 octobre 2020 – Le Festival international du cinéma francophone en Acadie a dévoilé ce matin la programmation de sa 34e édition. Le festival, exceptionnellement rebaptisé Édition Linge mou, se tiendra en ligne du 12 au 20 novembre 2020 et offrira aux cinéphiles de tout le Canada plus d’une soixantaine d’œuvres issues de la Francophonie internationale, dont plusieurs productions acadiennes. Le volet Arts médiatiques (VAM) proposera des événements en ligne mais également quelques activités en présentiel. Comme chaque année, le Volet Pro accompagnera les cinéastes acadiens de la relève, en réponse à une demande continue de formation professionnelle dans la région.

Tel qu’annoncé récemment, c’est LE SILENCE de Renée Blanchar, produit par Ça Tourne Productions et l’Office nationale du film, qui ouvrira l’édition 2020 du festival le jeudi 12 novembre à 20h en ligne sur ficfa.com. En clôture, le vendredi 20 novembre à 20h, toujours en ligne sur le site du festival, c’est NADIA, BUTTERFLY (Festival de Cannes 2020) de Pascal Plante, produit par Némésis Films, qui sera présenté. Il sera précédé du court métrage MATIN ECCHYMOSE d’Emilie Peltier.

Pour cette 34e édition, la présence acadienne se retrouvera, outre dans la soirée d'ouverture, dans une version revisitée pour le cinéma du film UNE RIVIÈRE MÉTISSÉE, réalisé par le prolifique Julien Cadieux. Ce documentaire d’auteur sera suivi d’un entretien spécial du réalisateur et de la protagoniste, animé par Lucie Aounetse. Et puis le programme FOCUS ACADIE: Au rythme des images présentera, 4 films acadiens, dont 3 en première mondiale, mettant en vedette la musique à travers des traitements différents: le documentaire UNE FAÇON D’ÊTRE ENSEMBLE de Francine Hébert, le film muet AL-GHOÛLA À LA PLAGE de Bianca Richard et Etienne Boivin, l’animation LA LA LA L’APOCALYPSE de Jeep Jones et l’original film historique expérimental JEAN DULARGE de l’artiste visuel Rémi Belliveau, suivi d’un entretien autour de ce concept original. Deux autres courts métrages acadiens sont aussi en compétition, À MAINS NUES de Dan Smeby, véritable ode à l'artisanat, et le film de danse ZÉNITH ZÉNITH de Jalianne Li et Marie-Luce Quéverdo.

Des films d’autres provinces canadiennes telles que le Québec et l’Ontario, ou d’autres pays tels que la France, la Belgique, la Pologne, le Maroc ou encore la Palestine et l'Albanie seront présentés en compétition officielle. Avec le film de clôture, 5 longs métrages ont le sport pour thématique: TRAVERSÉES de Florence Pelletier et Caroline Côté que l’on accompagne dans leur périple du Nord au Sud du Québec autant qu’à l’intérieur d’elles-mêmes, CHAMPIONS de Helgi Peccinin dans lequel on suit son frère, autiste, vers sa participation aux Jeux Paralympiques de Dubaï , SLALOM de Charlène Favier (Festival de Cannes 2020), SWEAT de Magnus Von Horn (Festival de Cannes 2020). D’autres films apporteront un aspect davantage politico-poétique à cette édition: JE M’APPELLE HUMAIN de Kim O'bomsawin à propos du combat mené par Joséphine Bacon contre l'oubli et la disparition d'une langue, d'une culture et de ses traditions, et ERRANCE SANS RETOUR de Mélanie Carrier et Olivier Higgins, tourné dans l’un des plus grands camp de réfugiés au monde. IL N’Y A PAS DE FAUX MÉTIER de Olivier Godin et POISSONSEXE de Olivier Babinet, quant à eux, proposeront une tonalité plus absurde mais non moins percutante. Enfin, le public pourra se laisser aller dans la tendresse des fictions GAZA MON AMOUR de Arab Nasser et Tarzan Nasser et LES CHOSES QU’ON DIT, LES CHOSES QU’ON FAIT d’Emmanuel Mouret (Festival de Cannes 2020) et la comédie LA BONNE ÉPOUSE de Martin Provost, avec Juliette Binoche et Yolande Moreau.

Dominique Léger, responsable de la programmation du FICFA est fièr.e de cette sélection 2020: « Les films présentés sont à l’image de cette année en quelque sorte. Pour passer au travers du marathon émotionnel 2020, un cocktail de poésie, tendresse et absurdité avec une grande dose de résilience est nécessaire! On retrouve ceci dans ce programme via une belle diversité de genres et cela fait du bien… il y en aura pour tous les goûts. » Dominique mentionne également que cette édition pas comme les autres présente certains avantages: « Nous avons pu enregistrer une quinzaine d'entretiens avec des professionnel.le.s du cinéma, tel.le.s que la comédienne française chevronnée Emmanuelle Devos qui joue dans un 57e long métrage, LES PARFUMS de Gregory Magne, ou le comédien français Damien Bonnard (Les misérables), intervenant du volet PRO. C’est une vraie valeur ajoutée d’avoir pu faire cela à distance et j’espère que le public appréciera ces contenus inédits et privilégiés. »

Les séances régulières du festival seront présentées en ligne et les festivaliers et festivalières pourront participer à l’ensemble de la programmation grâce à une CinéPasse au prix accessible de 29 $ (+ frais & taxes). Marc Gauthier, directeur général du FICFA insiste sur ce point: « Ce que nous offrons est une expérience de festival. Tout comme lors d’une édition normale, les films ont des cases-horaire déterminées. Si vous arrivez en retard, vous manquez le début. Il s’agit donc bien d’un rendez-vous, auquel nous espérons que le plus grand nombre de personnes auront envie de répondre! »

Le détail de la programmation du volet Arts médiatiques, du volet PRO et de la Tournée scolaire sera annoncé dans les prochains jours!


- 30 -