jeudi 12 janvier 2023La programmation, l'affiche, et autres dévoilements de la 36e édition du FICFA

Moncton, N.-B., mardi 18 octobre 2022 – Le Festival international du cinéma francophone enAcadie (FICFA) a dévoilé ce matin, lors d’une conférence de presse au Centre culturel Aberdeen, la programmation de sa 36e édition.

Le festival se déroulera du 10 au 18 novembre 2022. Il offrira aux cinéphiles de la région près de 75 œuvres issues de la Francophonie canadienne et internationale, avec des thématiques diverses auxquelles les festivalières et festivaliers pourront s’identifier.

«La programmation de cette 36e édition est traversée d’un sentiment d’introspection. On y retrouve dans les films de cette année un retour vers soi, un retour vers les éléments de bases que constituent la vie : la nature, les êtres chers, les arts. », explique Dominique Léger, responsable de la programmation du FICFA.

De son côté, Mélanie Clériot, directrice générale du FICFA, se réjouit du programme de cette année: « Nous espérons que le public aura autant de plaisir à participer à cette édition que nous en avons eu à l’organiser. Les occasions de se retrouver et d’échanger avec les autres membres du public et des cinéastes seront nombreuses, alors nous vous encourageons à tirer le maximum de votre expérience au FICFA ! »

Tel qu’annoncé récemment, c’est le film acadien NOTRE DAME DE MONCTON de Denise Bouchard, produit par Bellefeuille Productions, qui ouvrira l’édition 2022 du festival, le jeudi 10 novembre à 20h, au Théâtre Capitol. En clôture, le vendredi 18 novembre à 22h au Théâtre l’Escaouette, c’est le film français COUPEZ ! de Michel Hazanavicius, qui sera présenté.

Pour cette 36e édition, la présence acadienne se fera sentir à travers 4 long métrages, dont le film d’ouverture NOTRE DAME DE MONCTON de Denise Bouchard et scénarisé par Mélanie Léger, le film philosophique CROQUE-MORT, C’EST BEAU LA VIE! de Georges Hannan, le film dramatique L’ORDRE SECRET de Phil Comeau, et le film intime de Renée Blanchar LETTRE D’AMOUR À LÉOPOLD L. FOULEM. 6 courts métrages acadiens seront également de la partie, dont GENDRBENDR de Joe Nadeau, ENTRE DEUX VAGUES - LE CASSE NOISETTE de Francine Hébert, LA MAME DE POMQUET de Valentin Alfano, PEINTURE NOIRE de Laura de Decker, RUIN d’André Melanson et MOSAÏQUE de Myriam Vaudry, une co-production du FICFA avec SPIRA, réalisé dans le cadre du projet Tourne à Québec.

Du côté canadien et québécois, les cinéphiles du Grand Moncton profiteront de 19 courts métrages et de 5 longs métrages. Parmis les longs métrages figurent des films forts s’étant déjà démarqués en festivals, dont FALCON LAKE de Charlotte Le Bon, présenté à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes, VIKING de Stéphane Lafleur qui s’est mérité une mention spéciale du jury au TIFF, et ROSIE, une production bilingue de l’Ontario qui s’est également fait remarquer au TIFF cette année. Deux comédies avec des personnages attachants seront aussi présentées : NIAGARA de Guillaume Lambert mettant en scène François Pérusse et Guy Jodoin, ainsi que LES 12 TRAVAUX D’IMELDA de Martin Villeneuve. Le FICFA est fier d’accueillir Guillaume Lambert et Martin Villeneuve pendant le festival.

Plusieurs films internationaux, dont 12 courts métrages et 11 longs métrages, en provenance de pays comme la France, la Belgique, la Suisse, la Tunisie, de l’Égypte et du Bénin. Quelques auteur.es du cinéma européen dont les frères Dardenne et Mia Hansen-Løve nous reviennent avec leurs dernières œuvres, TORIA ET LOKITA et UN BEAU MATIN, respectivement, ainsi que des films primés au Festival de Cannes dont LES PIRES, grand prix dans la sélection Certain Regard et le film CLOSE du réalisateur belge Lukas Dhont, le film franco-marocain LE BLEU DU CAFTAN de Maryam Touzani, un film où l’amour règne dans un atelier de caftans, et LA DÉRIVE DES CONTINENTS (AU SUD) de Lionel Baier, une comédie suisse mettant en scène Isabelle Carré et Théodore Pellerin.

Comme chaque année, le Volet Pro accompagnera les cinéastes professionnels et de la relève en Acadie, dans un objectif de formation professionnelle plus que jamais affirmé de la part du festival. Plusieurs activités telles que des expositions en galerie, des vernissages, des soirées de performances, des 5 à 7, seront présentées dans le cadre du volet Arts médiatiques (VAM).

Enfin, grâce au soutien de l’Agence de promotion économique du Canada Atlantique (APÉCA), le FICFA présentera une programmation amplifiée en centre-ville. Sous la bannière Les Soirées du FICFA, le public sera invité à participer à plusieurs soirées sociales en plus des soirées d’ouverture et de clôture des 10 et 18 novembre, soit une soirée au Happy le 12 novembre, la pause dimanche le 13 novembre, et la remise des prix suivie d’une soirée rétro au Xeroz le 17 novembre. Visitez le site web du FICFA au www.ficfa.com pour en savoir plus sur la programmation. Les billets seront disponibles en ligne dès aujourd’hui à partir de midi, ainsi qu’à certains points de vente avant le festival.