Billets

EN CONVERSATION AVEC ANAÏS BARBEAU-LAVALETTE Un entretien sur l'adaptation d'une œuvre littéraire pour le grand écran

Porter un roman à l’écran est un art en soi. Ayant connu beaucoup de succès dans le milieu du cinéma avec ses deux premiers longs métrages de fiction ainsi que plusieurs documentaires, Anaïs Barbeau-Lavalette se lance dans l’adaptation cinématographique avec La déesse de mouches à feu, adapté du roman de Geneviève Pettersen du même titre.

Lors de cet entretien, Anaïs Barbeau-Lavalette vous apportera dans les coulisses de son plus récent film. Elle parlera notamment des pertes et des gains inhérents au processus d’adaptation et du travail collaboratif avec les équipes de scénarisation, de cinématographie, et de conception sonore… sans toutefois oublier les hauts et les bas de sortir un film en tant de pandémie, à quelques jours à peine de la fermeture des salles de cinéma, et de l’importance des arts et des films en moments de crise.

Entretien animé par Danielle LeBlanc

ANAÏS BARBEAU-LAVALETTE

Née en 1979, artiste pour la Paix en 2012, Anaïs Barbeau‐Lavalette a réalisé plusieurs longs‐métrages documentaires, maintes fois primés, dont Les petits princes des bidonvilles (2000), Si j'avais un chapeau (2006), Les petits géants (2010, récipiendaire d’un Gémeaux), Se souvenir des cendres (2010), qui suivait l'aventure du film Incendies de Denis Villeneuve et remportait le Gémeaux du Meilleur documentaire, ainsi que Le plancher des vaches (2014). Elle réalise trois films de fiction Le ring (2008, sélectionné À Toronto et à Berlin), Inch'allah (2012, sélectionné à Toronto, à Berlin, prix Fipresci de la critique internationale, prix du jury oecuménique) et La déesse des mouches à feu (2020). Elle est l’autrice des chroniques de voyage Embrasser Yasser Arafat (2011), du livre pour enfants Nos héroïnes (2018) et des romans Je voudrais qu'on m'efface (2010) et La femme qui fuit, grand succès critique et populaire (Prix des libraires du Québec, Grand Prix de la ville de Montréal, Prix France-Québec, élu best-seller de la décennie 2010-2020).