SURROUNDING UNCARING SKIES JESSICA ARSENEAU

Vernissage le 12 novembre à 16h
Mardi au dimanche 13h à 16h

Surrounding Uncaring Skies nous transporte dans un monde sans sommeil et dans divers paysages dans une configuration qui fait écho à la science-fiction. Par la vidéo, ainsi que par une approche d’installation et d’ambiance sonore, l’exposition explore le tableau vivant dans une dialectique d’immobilité et de mouvement. Chacun des éléments de l’exposition forment ensemble l’image centrale qui aborde l’opposition entre le corps humain et l'activité continuelle de notre temps.

Si l’on considère l’exposition comme une brèche entre le rêve et l’éveil, l’atmosphère projetée est empreinte de luminosités qui montrent des temporalités. Elles rappellent les moments de la journée tels que l’aube ou la nuit que l’on voit disparaître de manière littérale et allégorique. Les images font appel à des codes en cinéma et en peinture et ne sont pas exemptes de critiques à l’égard de la construction de la subjectivité humaine par la modernité, du travail cadencé et de l’épuisement dans une ère post-futuriste. Le choix de la lenteur des vidéos fait office de césure pour contrer la vitesse à laquelle ce qui forme le quotidien se déroule, une accélération sans précédent. Pour former l’atmosphère poétique, l’artiste fait référence à d'autres œuvres, telles que Solaris d'Andreï Tarkovski, et Home de Ursula Meier.

Jessica Arseneau (née à Bathurst et ayant grandi à Tracadie-Sheila) a fait son baccalauréat en arts visuels à l’Université de Moncton en 2011 et une maîtrise en nouveaux médias à l’Académie des beaux-arts de Leipzig en 2020, complétés avec distinction. Son travail fut entre autres présenté à la Galerie Sans Nom, Moncton, à la Fonderie Darling, Montréal, à BronxArtSpace, New York, à Agora Collective, Berlin, à Traverse Vidéo, Toulouse, à D21 Kunstraum, Leipzig, et à la Friche la Belle de Mai, Marseille. Pour l'année 2021, elle fait une résidence de 12 mois à Urbane Künste Ruhr, en Allemagne.

Penser l’image : entre performance et fiction Un atelier de création avec Jessica Arseneau

Cet atelier de création, animé par l'artiste Jessica Arseneau, ouvre un espace hybride entre la vidéo, la photographie et la performance. L'atelier abordera aussi la relation entre l'image, la fiction, la performance, le lieu et sa documentation. Des méthodes telles que le temps d'arrêt et le tableau vivant seront explorées dans la réalisation et la captation d'images. Les participant.e.s, seront aussi encouragé.e.s à réfléchir à diverses autres possibilités d'exploration et à dessiner et/ou à écrire ces idées. Par la suite, l'atelier se déroulera à l'extérieur (sur le campus de l'Université de Moncton et ses environs) pour une session d'expérimentation.

Jessica invite les participant.e.s à cibler un lieu d’intérêt conceptuel ou esthétique se situant sur le campus de l’Université de Moncton (autour de la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen) et à le documenter par la photographie ou en capture d’écran (par exemple via l’application Google Maps). Si d’intérêt, un objet pouvant servir d’accessoire de tournage peut également être apporté à l’atelier.

Il est recommandé d’avoir un téléphone intelligent, une tablette ou une caméra pour la captation d'images et de vidéos.

La participation limitée à 12 personnes.

Inscriptions : alisa.arsenault@umoncton.ca jusqu’au 5 novembre 2021

EXPO-VENTE ACADIE UNDERGROUND

Faites l’achat d’une capture d’écran unique d’un film réalisé dans le cadre d’Acadie Underground!

Sous la forme d’une collecte de fonds - et pour souligner les 25 ans d’Acadie Underground - la Galerie Sans Nom organise une expo-vente d’images tirées de films d’Acadie Underground depuis 1997! Nous avons compilé une série de captures d’écran de films à travers l’histoire d’Acadie Underground. Venez-voir ça!

Payable par argent comptant, chèque ou transfert électronique.

Tous les profits de la vente iront à l’entretien et à l’achat d’équipements pour Acadie Underground.

Pour toutes questions, communiquez avec Catherine par courriel au coordination@galeriesansnom.org

FAITES NUMÉRISER VOS ANCIENS FILMS D’ACADIE UNDERGROUND!

Payable par argent comptant, chèque ou transfert électronique

Tous les profits = Acadie Underground

Sous la forme d’une collecte de fonds - et pour souligner les 25 ans d’Acadie Underground - la Galerie Sans Nom organise un marathon de numérisation de films Super8!

Fouillez pour trouver vos bobines et apportez-les à la GSN pour les faire numériser (fichier format .mp4). Nous avons également une sélection de films qui ont étés laissés dans nos archives… peut-être que le vôtre se cache dans nos boîtes?!

Veuillez emmener une carte mémoire (SD) - si vous en avez une.

Pour le moment, seulement les bobines en lien avec Acadie Underground sont admissibles pour la numérisation. Le temps de numérisation est lent. Si la demande est grande, les fichiers numériques pourrons prendre quelques semaines à être livrés. Tous les profits iront à l’entretien et à l’achat d’équipements.

Pour toutes questions, communiquez avec Catherine par courriel au coordination@galeriesansnom.org

CHÈRE EMMA, DEAR JENNIFER JENNIFER BÉLANGER & EMMA DELANEY

Emma et Jennifer ne se connaissent pas. La première fois qu’elles se sont rencontrées pour ce projet, elles ont décidé de devenir pen pals. Elles se sont partagées deux notes/lettres toutes les deux semaines. Ces notes ont servi de point de départ pour le reste du projet.

Jennifer Bélanger s’intéresse à l’observateur accidentel et les éléments du quotidien comme matière en art. Bélanger détient un Baccalauréat en Arts visuels de l’Université de Moncton et une Maîtrise du Nova Scotia College of Art and Design. Elle a été, entre autres, Coordonnatrice à la programmation à la Galerie Sans Nom, Directrice à l’Atelier d’estampe Imago Inc. et commissaire de plusieurs expositions en Acadie. Elle est présentement professeure régulière au département des Arts visuels à l’Université de Moncton.

Emma Delaney (elle) est une artiste femme du comté d'Albert, au Nouveau-Brunswick, dont le travail s'inscrit dans un cadre d'art conceptuel. Elle a récemment obtenu un baccalauréat en beaux-arts de l'Université Mount Allison et travaille dans la région de la baie de Fundy. Elle a une pratique multidisciplinaire axée sur la vidéo, les marionnettes, l'installation et les dessins quotidiens. Sa pratique intègre des recherches personnelles sur la santé physique et mentale, ses expériences passées et en queerness. Elle a passé plus d'un an à travailler dans une petite communauté de pêcheurs, à collaborer avec d'autres artistes et à développer sa pratique en apprenant de nouveaux métiers comme la céramique raku et le crochetage de tapis. Tous ces apprentissages ont influencé sa relation globale avec elle-même et son identité en relation avec le paysage.

Vernissage 12 novembre à 17h


ARTÉRIEL : UN LABORATOIRE RADIOPHONIQUE CRÉATIF, ÉPISODE 007 ACADIE UNDERGROUND - UNE HISTOIRE SUPER… 8

Réalisation: Catherine Arseneault
Montage: Tracey Richard
Invité•e•s: Annie France Noël, David Gregory, Emmanuelle Landry
Collaborateurices: Stefan St-Laurent, Mario Doucette, Nisk Imbeault et Chris LeBlanc
Musique: Allumette

Depuis maintenant 25 ans, dans le cadre du Volet Arts Médiatiques (VAM) du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA), la Galerie Sans Nom présente un mini festival de films Super8 : Acadie Underground!

Parmi les activités les plus courues du FICFA, Acadie Underground invite des cinéastes amateur.e.s et expérimenté.e.s à créer un court métrage sur pellicule en Super8. Tous les participant.e.s font face au même défi: réaliser un film muet de moins de 3 minutes en utilisant uniquement la prise de vue en direct comme montage. Une dizaine de films compose un programme unique sur pellicule Super8.

Étant l’un des seuls festivals annuels de films Super8 se déroulant toujours en Amérique du Nord, Acadie Underground demeure une occasion de création cinématographique hors pair! Acadie Underground - une histoire Super… 8 est un balado créé par la Galerie Sans Nom qui tente d’explorer l’historique et de décortiquer la raison d’être de ce fameux festival. Cet épisode est un genre de survol d’Acadie Underground. Acadie : Qui? Quoi? Quand? Où? Pourquoi?

ARTériel est un laboratoire radiophonique créatif axé sur l’écosystème culturel dans lequel baigne ses collaborateurs : la Galerie Sans Nom, la Galerie d’art Louise-et-Reuben Cohen, l’Atelier d’estampe Imago et le Collectif HAT. Enregistré au Mi’kma’ki (Moncton, NB) avec le support de La Station Workplace et Sonic Image, l’équipe d’ARTériel reconnaît que la terre sur laquelle ce podcast est enregistré est le territoire traditionnel non cédé des peuples Wolastoqiyik et Mi’gmaq. Nous reconnaissons leurs présences et contributions passées, présentes et futures.

ACADIE UNDERGROUND 25

Parmi les activités les plus courues du FICFA, Acadie Underground, présenté par la Galerie Sans Nom, invite les cinéastes de tous niveaux à créer un court métrage sur pellicule Super 8. Cette année marque la 25e édition d’Acadie Underground! Étant l’un des seuls festivals annuels de films Super 8 se déroulant toujours en Amérique du Nord, Acadie Underground demeure une occasion de création cinématographique hors pair!

Toustes les participant•e•s font face au même défi: réaliser un film muet, de moins de 3 minutes, sur pellicule en noir et blanc, en utilisant uniquement la prise de vue en direct comme montage.

Suite aux projections, la foule sera invitée à voter pour un film favori! Un grand prix, offert par Struts Gallery & Faucet Media Arts Centre (Sackville, NB), sera attribué au film gagnant.

DJ Jerry (The Jedi of Funk) assurera la musique pour la soirée!

A long time ago, in a galaxy far far away… A young Jedi began studying and collecting in the ways of the Funk. After completing his training and now armed with his deadly records, he travels to different systems looking to return order and balance to the dance floors…

SÉANCES ÉPHÉMÈRES Animé par Isabelle Robichaud

Des artistes de diverses disciplines nous proposent des courts métrages muets réalisés tout spécialement pour cet événement de performances audiovisuelles. Pourquoi des films muets? Parce qu’un orchestre maison va composer et jouer une trame sonore pour les six films présentés! Nous vous invitons à prendre part à cet événement unique qui célèbre le mariage entre la musique et le cinéma.

Cinéastes :
Catherine Arseneault
Léonore Bailhache
Julien Cadieux
Estelle Dupuis, Roxanne Dupuis, Sabrina Dupuis
Bianca Richard
Mylène Surette

Musiciens : Marc Chops Arsenault, Jean Surette, Marie-Andrée Gaudet, Sébastien Michaud

APPROCHES DIY À LA CRÉATION EN ARTS MÉDIATIQUES Animé par Étienne Boivin et Annie France Noël

Comment s'y prendre pour réaliser un film ou une œuvre en arts médiatiques soi-même? Dans un contexte théorique et pratique, les formateurs partageront leurs expériences, leurs connaissances et leurs approches face à la création en cinéma et en arts médiatiques.

Lors de cet atelier, une scène préconçue par les formateurs sera proposée aux participants. Ensemble, le groupe préparera la liste des prises de vues, considérera la lumière, le jeu de la comédienne et les autres préparatifs afin de répondre à quelques scénarios / contextes potentiels, avant de mettre en pratique le tout lors d’un mini tournage en temps réel.

Public ciblé : Les artistes visuels et multidisciplinaires qui souhaitent intégrer les arts médiatiques dans leurs pratiques ainsi que les artistes en arts médiatiques qui veulent participer à élargir leurs connaissances et participer à la discussion.

Cet atelier ne touchera pas l'utilisation de la caméra ou de logiciels de montage.

Étienne Boivin est un réalisateur, caméraman, monteur et directeur photo qui travaille dans le domaine de la vidéo depuis 2011. Co-fondateur de la boîte de production Atlas Films, il produit et réalise une gamme d'œuvres cinématographiques, du court métrage aux séries web et télévisées. S'intéressant à tous les aspects du cinéma, il sait s'adapter à multiples types de productions. Récemment, il a participé à l'édition 2019 d'Objectifs Obliques où son court métrage Out of Tune, co réalisé avec Bianca Richard, fut sélectionné au Festival de cinéma de Lafayette Cinéma on the Bayou.

Annie France Noël est une artiste et travailleuse culturelle queer et acadienne. Sa pratique cherche à mettre en lumière l’intime et le vulnérable de l’expérience humaine par des approches photographiques et interdisciplinaires variées.

En plus de sa pratique artistique, Annie France a plus d’une décennie d’expérience dans le domaine de la création d’images: elle explore le court métrage par des approches expérimentales ainsi que la pellicule en mouvement (Super 8), elle travaille comme opératrice de caméra contractuelle pour Atlas Films et elle gère sa propre entreprise de services photographiques.

Originaire de Kalagee (Caraquet), elle vit, parente et travaille actuellement en tant qu'invitée non conviée sur le territoire traditionnel non cédé des peuples Wolastoqiyik et Mi'kmaq / Moncton NB.


Le nombre de places sera limité et l’inscription obligatoire (date limite : 5 novembre) vam@ficfa.com

5 à 7 du VAM

Cette rencontre informelle est une occasion de rencontrer les artistes du volet Arts médiatiques et d’échanger sur les projets réalisés!

*En raison de la situation sanitaire, le 5 à 7 du VAM sera sur invitation seulement

OBJECTIFS OBLIQUES 11 Animé par Phillip André Collette

Événement de marque du volet Arts médiatiques, Objectifs Obliques rassemble des gens de diverses disciplines artistiques autour d'une carte / stratégie cryptique, tirée au hasard des Stratégies obliques, plus de cent dilemmes qui en valent la peine (Oblique Strategies, over one hundred worthwhile dilemmas), un jeu de cartes conçu en 1975 par Brian Eno et Peter Schmidt.

Une fois la carte pigée, six équipes participantes conceptualisent et réalisent un court-métrage d’une durée de moins de 10 minutes avec un micro-budget. Une généreuse commandite d’Equifilm permet aux participants d’utiliser des équipements professionnels pour leurs tournages.

Les films réalisés sont présentés en grande première et la projection sera suivie d'une période de questions avec les réalisateurs animée par Philip André Collette.

Annie France Noël & Blake Morin
Accentue les défauts / Emphasize the flaws

Carole Deveau & Christine Comeau
Va jusqu'à un extrême, reviens vers plus de confort / Go to an extreme, move back to a more comfortable place

Line Woods & Nicholas Després
Tourne les choses à l’envers / Turn it upside down

Angie Richard & Daphnée McIntyre
Respire plus profondément / Breathe More Deeply

Lucie Aounetse & Claudie Landry
Echos fantomatiques / Ghost echoes

John Jerome & Michelle Blanchard
Où se trouve le bord? Où commence le cadre? / Where is the edge? Where does the frame begin?