Activités Parallèles

LE FILM IMPRO DU FICFA

Pour une septième année consécutive, nos ami.e.s chez Spira, une coopérative de production de films basée à Québec, seront présents afin d’encadrer un artiste acadien dans le cadre de sa première réalisation professionnelle d’un court métrage. Cette année c’est Xavier Gould qui aura le défi de diriger une équipe qui produira un film en moins de 72 heures et qui sera présenté à la clôture du festival en première partie du long métrage COCAGNE DE L’ACADIE d’Albénie Delacôte et du court métrage NOAH, 18 ANS de Francine Hébert, aussi coproduit avec Spira dans le cadre de Tourne à Québec 2017. Nous souhaitons bonne chance à Xavier. Envoyez-lui plein d’ondes positives!

Xavier Gould
Dès un jeune âge, Xavier Gould voulait être comédien. Depuis la fin de son baccalauréat libre (majeure en Art dramatique) à l’Université Mount Allison, -son parcours en tant qu’artiste ne se limite plus à la scène. Maintenant connu pour son personnage alter-ego Jass-Sainte Bourque, Xavier passe son temps à créer du contenu sur divers médias sociaux où il espère sensibiliser les gens sur la communauté Queer en Acadie, tout en les faisant rire. Depuis ses débuts à L’Entrepôt du rire, au Festival de l’humour Hubcap et au ZooFest, Xavier a trouvé une nouvelle place sur la scène avec son personnage coloré. Par contre, son travail en tant qu’artiste Queer-Acadien ne s’arrête pas là. Xavier fonce avec l’objectif de déconstruire les constructions sociales qu’il a dû - et doit toujours, affronter en tant que personne Queer en Acadie.

RÉCEPTION D’OUVERTURE

Venez célébrer l’ouverture du 32e FICFA avec un double spectacle acadien dans une ambiance feutrée de folk, country et bluegrass!

Suite à la projection du film d’ouverture dont il est le réalisateur, Daniel Léger se fait auteur-compositeur-interprète en formule duo. Cet artiste multidisciplinaire compte quatre albums solos à son actif dont Groundé, son plus récent, lancé en août 2018. Dans cet opus country-folk inspiré du country outlaw des années 1970, Léger aborde des thèmes qui nous touchent comme l’écologie, le retour à la source, l’engagement politique, les voyages et les relations. Cumulant les honneurs au cours de sa carrière, notamment le lauréat du Gala de la chanson de Caraquet en 2002, une nomination country au Gala de l’ADISQ de 2009 et la réception du prix Édith Butler en 2013, Daniel Léger a voyagé et fait connaître ses chansons partout au Canada et en Europe.

La soirée s’enchaîne avec le groupe de P'tit Belliveau. Cet artiste multi-instrumentiste, qui nous arrive de la Baie Sainte-Marie, au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, s'inspire de la musique ancienne des radios communautaire acadiennes et de la vie quotidienne dans sa région natale. Ludiques et entraînantes, ses chansons country-bluegrass vous feront probablement rire, et certainement danser. Les activités récentes de P’tit Belliveau incluent la parution du EP School’s Out, le tournage d’un épisode de Balade, diffusé sur Unis TV, et son évolution récente d’une formule solo à celle de quintette.

Soirée présentée en collaboration avec

CLASSE DE MAÎTRE AVEC SERGE DESROSIERS, DIRECTEUR PHOTO

Cette classe de maître en deux parties est destinée aux professionnels et aux débutants souhaitant améliorer leurs connaissances pratiques en direction photo et sera offerte en deux parties ; la première, intitulée L’art de la cinématographie, abordera les grandes transformations techniques du cinéma et des séries télé des 25 dernières années à travers le parcours de Serge Desrosiers, de sa première télésérie, DIVA, à l’âge de 28 ans, en passant par le long métrage VILLE-MARIE (Guy Édoin, 2015) et sa récente entrée dans l’industrie américaine en 2018. La deuxième partie, intitulée La démocratisation de la miniaturisation au cinéma, touchera l’arrivée des drônes et autres mini caméras, et leur effet sur les méthodes de tournage grâce à l’arrivée des Gimbals, de la Osmo au Ronin2.


Serge Desrosiers

Directeur photo de renom, Serge Desrosiers csc fait figure de référence quant à l’évolution des technologies du milieu cinématographique québécois. Il a tourné la première série québécoise en numérique, DIVA, le premier film canadien en HD, STATION NORD, la première série québécoise en HD, LANCE ET COMPTE : NOUVELLE GÉNÉRATION, et il a signé l’image de plusieurs productions d’envergure : VILLE-MARIE, CAMPING SAUVAGE, THE COVENANT, TAXI 22, DANS UNE GALAXIE PRÈS DE CHEZ VOUS (le film), MARÉCAGES, MÉMOIRES VIVES, etc. Nommé en 2018 aux 32e ASC Awards à Los Angeles pour son travail sur le film SOMETIMES THE GOOD KILL, il cumule plusieurs autres nominations et prix aux Gémeaux, aux IRIS (ex-Jutras) et aux CSC Awards. Producteur et fondateur de Vital Productions depuis 2009, Serge Desrosiers CSC fait figure de référence quand on aborde le sujet de l’évolution des technologies dans le milieu cinématographique québécois dans lequel il œuvre depuis plus de 25 ans.

Offerte sans frais. Places limitées. Inscription obligatoire. Écrivez à infos@ficfa.com afin de participer.

EN CONVERSATION AVEC… LE JURY LONGS MÉTRAGES DE FICTION

Une nouvelle activité destinée à rapprocher les invités et le public du FICFA, En conversation avec… est une série de discussions animées avec les cinéastes, comédiens, artistes et artisans du milieu du cinéma d’ici et d’ailleurs. Lors de ce premier rendez-vous, nous discuterons avec Louis-David Morasse, Marie-Jo Thério et Pascal Hologne, les trois membres du Jury longs métrages de fiction de la 32e édition du FICFA. Une fin d’après-midi à discuter, découvrir et rire autour d’un verre; ça fait festival, non?

Toutes les Conversations sont suivies d’un 5 à 7. Celle-ci sera suivie du vernissage de la Galerie Imago dans le cadre du VAM.


RENCONTRE D’INFORMATION ET DE CONCERTATION DES ARTS MÉDIATIQUES EN ACADIE

L’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick (AAAPNB) et le Front des réalisateurs indépendants du Canada (FRIC) organisent une journée de discussions et de réflexion à l’intention des membres des deux associations. La présence de différents partenaires financiers permettrait de stimuler les discussions et la concertation autour d’enjeux communs.

Veuillez noter que l’inscription est obligatoire et que vous devez vous inscrire avant le vendredi 9 novembre 2018. Un dîner sera offert sur place et l’entrée est gratuite pour les membres de l'une ou l'autre des associations.

L’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick (AAAPNB) et le Front des réalisateurs indépendants du Canada (FRIC) tiennent à féliciter les organisateurs de cette 32e édition du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) et souhaitent à tous et à toutes un très bon festival!

Renseignements et inscriptions : 506 852-3313 ou dominic.langlois@aaapnb.ca

EN CONVERSATION AVEC… L’INIS

Ce samedi nous discutons avec des représentants de l’Institut national de l’image et du son (inis). L’inis est un organisme sans but lucratif créé en 1990 par un groupe de professionnels du milieu du cinéma et de la télévision. Il a pour mission de contribuer au développement du milieu professionnel du cinéma, de la télévision et des médias interactifs du Québec et du Canada en mettant à la disposition des individus et des entreprises des programmes de formation et d’accompagnement favorisant la diversité des contenus et répondant aux exigences et aux transformations des marchés de l’audiovisuel, des communications et du divertissement.

La conversation est suivie d’un 5 à 7.

SÉANCE D’INFORMATIONS SUR L’INSTITUT NATIONAL DE L’IMAGE ET DU SON (inis) AVEC JEAN-HAMEL, DIRECTEUR DU SERVICE DES COMMUNICATIONS ET DE MARKETING de L’inis

****ACTIVITÉ ANNULÉE****
Nous sommes désolés de cet imprévu.


Lors d’une session d’une heure, Jean Hamel parlera de l’inis, sa vision et ses opérations, dans le but d’offrir des informations pertinentes aux gens qui pourraient être intéressés de poursuivre une formation à l’institution basée à Montréal.

Jean Hamel est directeur du Service des communications et de marketing de L'inis depuis octobre 2004. Depuis près de 40 ans, il a fait sa marque dans le milieu de la culture et des communications en dirigeant, entre autres, les services de communications et de développement des clientèles de la Cinémathèque québécoise de 1991 à 2000. Il a par la suite occupé le poste de cyberéditeur du site Internet de TVA et contribué à la refonte graphique et éditoriale du mensuel Qui fait Quoi. Au sein de l'organisme Culture Montréal, il a coordonné la présentation d'un colloque international sur les responsabilités culturelles des grandes agglomérations et soutenu les travaux de chercheurs américains venus examiner la situation de Montréal dans le domaine de l'économie créative. Au début des années 1980, il a dirigé l'Association pour le jeune cinéma québécois et le Festival international du film super 8 du Québec. Il a également travaillé pour l'Institut québécois du cinéma à titre de chargé de projet.

LECTURE PUBLIQUE DE SCÉNARIOS DE COURTS MÉTRAGES PRODUITS PAR LES PARTICIPANT.E.S À L’ATELIER DE FORMATION EN SCÉNARISATION DE L’INIS

Depuis septembre 2018, cinq personnes du Grand Moncton ont la chance de suivre une formation en scénarisation avec le réalisateur Alexis Fortier Gauthier. Cette formation a comme but d’offrir les connaissances nécessaires à la conception et l’écriture d'une proposition claire d’un court métrage. Aujourd’hui, ces nouveaux scénaristes dévoilent le fruit de leur travail à l’aide de comédiens locaux. Ce que nous proposons est à la fois une activité divertissante et une chance pour les auteurs des scénarios de recevoir un feedback constructif qui les aideront à mieux entamer le processus qui mène du scénario au film.


Julie Frigault
Jean-Charles Weka
Line Woods
Myriam Vaudry
Lucie Aounetse


Cette initiative est le fruit d’une collaboration entre l’Institut national de l’image et du son (inis) et le Festival international du cinéma francophone en Acadie et s’ajoute aux multiples projets des Séries FICFA visant le développement de la relève en cinéma en Acadie.

EN CONVERSATION AVEC... LE ZOOM PHOTO FESTIVAL

© FRÉDÉRIC SÉGUIN

Ce dimanche nous discutons avec des représentants et artistes du Zoom Photo Festival Saguenay, meeting international de photojournalisme et collaborateur du FICFA 2018.

La conversation est suivie d’un 5 à 7.

LA PAUSE DIMANCHE

Une simple soirée pour pour discuter en bonne compagnie. Une petite pause dans les festivités, quoi. Ambiance sympa, tranquille, mais pas trop tranquille (c’est quand-même un festival, vous savez).

EN CONVERSATION AVEC... MAURICE BASQUE ET MATT MICK, animée par SERGE PATRICE THIBODEAU THÈME : LES ACADIENS DE LA DISPERSION DE LÉONARD FOREST

L’auteur et directeur général des Éditions Perce Neige, Serge Patrice Thibodeau, discutera avec Maurice Basque, historien, et Matt Mick, chargé de communication du Conseil pour le développement du français en Louisiane (CODOFIL), à propos du documentaire LES ACADIENS DE LA DISPERSION de Léonard Forest. Seront abordées notamment des questions quant à son impact sur la société contemporaine, sa place dans la cinématographie acadienne ainsi que sa pertinence 50 ans plus tard.

La discussion sera suivie d’un 5 à 7 présenté par Doc Atlantic.


PROJECTION SPÉCIALE : LES ACADIENS DE LA DISPERSION

L’année 2018 marque le 50e anniversaire du documentaire LES ACADIENS DE LA DISPERSION de Léonard Forest. Paru en 1968, reposant sur une trame musicale signée Édith Butler, ce documentaire phare de l’histoire du cinéma en Acadie jette un regard sensible, authentique et éclairant sur les perspectives d’avenir d’un peuple qui commence enfin à s’émanciper de la mémoire mythique de sa déportation. De la France à la Louisiane en passant par le Canada, le cheminement du documentaire, calqué sur la diaspora, invite à des réflexions franches sur le sens même de l’Acadie, son histoire, sa survivance et son identité, mais aussi sur les chemins possibles de sa vie sociale, culturelle, économique, religieuse et politique.

LES ACADIENS DE LA DISPERSION

Léonard Forest
Canada 1968
Documentaire
118 min
  • RÉALISATION LÉONARD FOREST
  • SCÉNARIO LÉONARD FOREST
  • MONTAGE LÉONARD FOREST
  • SON JOSEPH CHAMPAGNE, MICHEL DESCOMBES
  • MUSIQUE ÉDITH BUTLER
  • PRODUCTION OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA
  • DISTRIBUTION OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA

Présenté avec la collaboration de l’ONF et de DOC Atlantic

ATELIER DE FORMATION : LA DIRECTION D’ACTEURS AVEC LOUIS-DAVID MORASSE

Cet atelier de 7 heures sera l’occasion pour les participants, peu importe qu’ils soient acteurs-actrices ou réalisateurs-réalisatrices, de jouer et de diriger. Une occasion de discuter et d’échanger sur les chemins différents qu’il faut prendre pour faire ressortir le meilleur de l’interprète que nous avons devant nous. Comprendre les mécanismes de l’interprétation. Comment adapter le niveau de jeu de la scène à l’écran. Comment nourrir l’acteur ou l’actrice de façon à ce qu’il ou elle soit habité pleinement par le personnage afin de se débarrasser de ce regard sur soi qui nous gêne et nous empêche de s’abandonner.

Offert sans frais. Places limitées. Inscription obligatoire. Écrivez à infos@ficfa.com afin de participer.


Louis-David Morasse a plus de 22 ans de carrière comme acteur, principalement à la télévision (26 séries), il a joué au théâtre (17 pièces), au cinéma (7 longs métrages), mais est aussi un passionné de courts (plus d’une vingtaine), il en a produit et réalisé plusieurs. Deux fois en nomination comme meilleur acteur aux Gémeaux pour son rôle de Philippe O’Hara dans O’, Gagnant de la Grande Coupe de Prends Ça Court! En 2006, et également récipiendaire du prix Hommage UDA et accréditation à vie au festival Regard en 2016.

EN CONVERSATION AVEC... LES ARTISTES DU VAM

Venez rencontrer des artistes présentés dans les divers événements et expositions du volet Arts médiatiques (VAM) de ce 32e FICFA. Cinéma, arts visuels et diverses disciplines artistiques y seront représentées. Voilà une occasion unique de découvrir les esprits créateurs auxquels on doit tout l’audace et le plaisir d’Objectifs obliques, Séances éphémères et bien d’autres.

La conversation est suivie par un 5 à 7 du volet Arts médiatiques.

ATELIER DE MONTAGE EN TROIS TEMPS AVEC JEAN-MARC E. ROY

Cet atelier de formation est destiné aux gens souhaitant parfaire leurs connaissances en montage via le logiciel Adobe Premiere. Jour 1, première partie : Les rudiments de Premiere, les différentes bases en lien avec la technique, la structure d’un projet et sa rythmique, incluant trucs, astuces et réponses sur interrogations (en groupe). Jour 1, deuxième partie : Supervision du lancement d'un projet en cours ou en début de chantier et réponses sur questions plus spécifiques à chacun des projets (en groupe avec l’enseignant qui se promènera d’un individu à l'autre). Jour 2 : Journée rencontre, sur rendez-vous, pour « coaching » en personne sur le projet en cours (individuel). Entre la première et la deuxième journée, les participants auront à avancer leur projet afin de rendre efficace et efficient la portion « coaching ».

Les participant.e.s devront se présenter avec un ordinateur portable. Une license temporaire d’Adobe Premiere sera fournie à chaque participant.e. Offert sans frais. Places limitées. Inscription obligatoire. Écrivez à infos@ficfa.com afin de participer.


Jean-Marc E. Roy
Gagnant du prix de Créateur de l’année du CALQ et le prix Contribution Culture Saguenay Lac-Saint-Jean à l’automne 2015. Deux de ses films, Bleu Tonnerre et Crème de menthe, sont présentés respectivement à la 47e et à la 49e Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. Maintenant que son premier long-métrage documentaire Des Histoires inventées sur et avec le cinéaste André Forcier est terminé, il travaille sur différents long-métrages en développement.

Cette formation s'inscrit dans le cadre de C'est Right Short 2018 - Édition Mosaïq, un évènement du film court en deux langues et une composante des Séries FICFA

EN CONVERSATION AVEC... ROBERT AWAD

En 1978, un court « documenteur » intitulé L’AFFAIRE BRONSWIK est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes. Ses réalisateurs sont le québécois André Leduc et l’acadien d’origine libanaise Robert Awad. Subversif, drôle, baveux, ce sont les qualités attribuées à l’œuvre de Robert Awad, que nous accueillons dans le cadre du FICFA. Une bonne jasette sur son parcours et ses films et peut-être une tentative de dialectique sur l’évolution de la désinformation, du faux-documentaire au fake news. Nous verrons bien!


La conversation est suivie d’un 5 à 7.

PROJECTION SPÉCIALE : LES COURTS MÉTRAGES DE ROBERT AWAD

Une séance rétrospective des courts métrages de Robert Awad en présence du réalisateur. Rendez-vous au www.ficfa.com/activites-paralleles afin de connaitre le programme complet. Une période de question-réponses suivra la projection.

Présenté en association avec l’Office national du film du Canada




Robert Awad

Né à Beyrouth au Liban en 1949, Robert Awad immigre avec ses parents en 1951 à Kedgwick au N.-B. Après l’obtention d’un diplôme en architecture de l’Université McGill, il entreprend, en 1974, un stage au nouveau studio régional de l’Office national du film (ONF) à Halifax. Il y réalise son premier film, TRUCK, qui porte déjà sa signature : collages de scènes en tournage réel et en animation, teintés d’un humour à la Monty Python.

Devenu assistant réalisateur à l'ONF, il rencontre André Leduc avec qui il co-réalise, en 1978, L'AFFAIRE BRONSWIK, qui représentera le Canada à Cannes avant de faire la tournée des festivals internationaux. En 1992, il fait la conception et la réalisation d'un spectacle multimédia permanent pour le Musée Pointe-à-Callières à Montréal. Sa formation d’architecte lui a alors permis de créer, avec la firme GSM Projet, une oeuvre cinématographique en trois dimensions. Ce partenariat donnera lieu à plusieurs spectacles multimédias, dont celui pour le City Museum of Washington DC en 2002.

Ces dernières années, avec l’ONF, il a entre autres conçu un volet de l'exposition SCIENCES EN DIRECT pour le Musée de la Civilisation à Québec. Il travail actuellement à l’écriture d’un projet en animation sur ses souvenirs d’immigrant à Kedgwick dans les années 1950.

EN CONVERSATION AVEC... LE JURY MOYENS ET LONGS MÉTRAGES DOCUMENTAIRES ET ACADIENS

Ce jeudi nous recevons Sofi Langis, Luc Bourdon et Éric Bachand, les trois membres du Jury chargé de choisir les lauréats du Prix La vague du Meilleur long métrage documentaire ainsi que la Meilleure œuvre  acadienne moyen ou long métrage.


La conversation est suivie d’un 5 à 7.


PROJECTION SPIRA : LE PROJET COLLECTIF URGENCE

Spira, coopérative vouée au cinéma indépendant, présente les six courts métrages réalisés dans le cadre de son projet collectif URGENCE. Ce projet a été pensé en réponse à un quotidien effréné et aux mutations rapides de la pratique cinématographique. Il a permis la création de courts métrages qui prennent la forme de fictions et de documentaires et qui abordent des sujets qui sont tous, quoique très différents, criant d’actualité.


A TEMPO
réalisé par François Dubé
En musique, retour au mouvement primitif. Réflexion sur le rythme de l'enfance et de la parentalité dès la naissance.

MÉNAGE DE PRINTEMPS
réalisé par David Labrecque
Après avoir fait un grand ménage de printemps, Gabrielle et sa fille Eva apprennent le retour à la maison de Madeleine, survivante d’une attaque cardiaque. Gabrielle ne croyait pas devoir recueillir à nouveau sa mère et ce retour compromet son ménage.

GUILLAUME
réalisé par Carole Laganière
Lorsque Guillaume est né, son espérance de vie était de quatre jours. Il a aujourd'hui huit ans et son petit coeur ne tiendra plus encore très longtemps. Son autisme et son amour de la musique font de Guillaume un être d'exception qui a une intense soif de vivre.

QUICK
réalisé par Yannick Nolin
Deux jeunes hommes retournent dans leur village natal pour assister aux funérailles de leur ancien entraîneur de hockey. Un film qui parle de l’urgence de parler, dénoncer.

EXTINCTION ÉTHIQUE
réalisé par Jeremy Peter Allen
Lucien Kovacic se présente comme un conseiller en bien-être, un agent touristique pour gens fortunés et un explorateur de l’esprit. Renégat de la médecine, à travers la fusion entre l’intelligence biologique et l’intelligence artificielle, il cherche à mettre le système d’opération de l’humanité à jour.

ABRI TEMPS
réalisé par Josiane Roberge
Dans ce court métrage, la réalisatrice pose doucement sa caméra dans la maison qui l’a vu grandir et ses alentours. Elle caresse le quotidien de ses parents en une suite de tableaux nous faisant découvrir, par le biais de plans fixes, la richesse de moments simples passés ensemble. Elle nous partage sa difficulté à accepter de voir le temps se dérober et son vif désir d’en profiter, tout en rendant hommage à ces deux êtres chers.

DÎNER CAUSERIE : PRODUIRE DES COURTS MÉTRAGES AVEC ESTELLE CHAMPOUX

Estelle sera présente pour discuter des diverses étapes de la production en fiction (particulièrement en court métrage). En commençant par les rencontres et échanges nécessaires à la naissance d'une collaboration, en passant par le financement, l'encadrement / le cheminement d'une production, jusqu'à la distribution de l’oeuvre.


Le format est un « apportez votre lunch » mais des boissons et desserts seront offerts.

L’entrée est libre mais les places sont limitées. Inscription obligatoire. Écrivez à infos@ficfa.com afin de participer.

Estelle Champoux a terminé ses études universitaires en 2013 suite à un baccalauréat en Stratégies de production culturelle et médiatique à l’UQAM et un certificat en publicité à l’Université de Montréal. Elle travaille depuis 8 ans dans le monde de la production; elle a débuté sa carrière en agence, ensuite en boite de production publicitaire puis oeuvre maintenant en fiction (long métrage, court métrage et série). Estelle maîtrise les étapes et les enjeux de gestion et de planification qui font qu’un projet se démarque. Grâce à ses diverses expériences et aux équipes chevronnées dont elle a fait partie, Estelle a développé des réflexes et des compétences incontestables, qui lui permettent de prendre en charge une oeuvre, de sa création à sa livraison.

EN CONVERSATION AVEC... LE JURY COURTS MÉTRAGES

Pour notre dernière jasette, nous vous invitons à rencontrer Martin Bureau, Francine Hébert et Claudia Hébert, les membres du Jury courts métrages du FICFA!

RÉCEPTION BEAUJOLAIS NOUVEAU

La tradition se poursuit! Une fois de plus, nos partenaires de l’Alliance française de Moncton et du Consulat de France dans les Provinces atlantiques sont heureux de vous accueillir au 5 à 7 Beaujolais Nouveau. Entamez la soirée de clôture de la 32e édition du FICFA en bonne compagnie dans une ambiance décontractée. Comme le bon vin que vous aurez la chance d’y déguster, cette soirée sociale embellit d’une année à l’autre!


RÉCEPTION DE CLÔTURE ENTRÉE LIBRE AVEC L’ACHAT D’UN BILLET DU FILM DE CLÔTURE (DES LAISSEZ-PASSER SONT REMIS À LA PROJECTION AU THÉÂTRE CAPITOL)

Comté de Clare débarque de la Baie Sainte-Marie (Clare), au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. Comprenant Arthur Comeau, originateur du rap acadien, ainsi que Daniel LeBlanc et Jean-Pascal Comeau, membres du groupe Grand Dérangement, le trio fusionne ses racines sonores acadiennes avec des arrangements empruntés au futur. Révolutionnant les esprits depuis 2017, cette formation propose un acte DJ novateur et incomparable qui utilise autant le son organique d’instruments de scène (violon, clavier, basse) que celui de séquences nées dans la Baie et mixées en direct. La mission de Comté de Clare : faire danser le peuple dans une marée montante de vagues électroniques.