Volet Arts médiatiques

ATELIER D'INITIATION - VIDÉO EN DIRECT ET MAPPING ANIMÉ PAR CAROLE DEVEAU ET JONAH HACHÉ

Lors de cet atelier, les participants apprendront les notions de base du vjing, c'est-à-dire le mixage d'images en temps réel. Les participants seront également initiés au mapping vidéo en utilisant la technique pour projeter sur une simple structure volumineuse.

Communiquer avec le FICFA à infos@ficfa.com ou au 855-6050 pour connaitre le matériel requis a fin de participer à l'atelier.

VERNISSAGE - MAMAN NE LAISSE PAS TA P'TITE FILLE DEVENIR UNE ARTISTE - JENNIFER BÉLANGER VENDREDI 11 NOVEMBRE

« Lorsque j'avais 19 ans, mes parents m'ont acheté une guitare dans l'espoir que j'apprenne quelques chansons écrites par mon père. Après des mois de frustration

et aucune amélioration, la guitare a été replacée dans son étui et rangée en dessous de mon lit où elle est demeurée pendant 20 ans. L'an passé j'ai décidé que c'était le temps d'apprendre une chanson. Cette vidéo est le résultat du défi quotidien dédié à l'amélioration de mes habiletés, au développement de nouvelles compétences et à la mise à l'épreuve de ma patience. Malheureusement, je ne joue pas très bien la guitare malgré toutes ces heures de pratique. »

Jennifer Bélanger s'intéresse à l'observateur accidentel et les éléments du quotidien comme matière en art. Parfois elle croit que l'art a gâché sa vie. Parfois elle s'envoit des lettres d'encouragement par la poste. Bélanger détient un baccalauréat en arts visuels de l'Université de Moncton et une maîtrise du Nova Scotia College of Art and Design. Bélanger est présentement chargée de cours en estampe à l'Université de Moncton et directrice de l'atelier d'estampe Imago depuis 2000.

L'artiste remercie le Conseil des arts du Canada de son soutien. Site web : ineverreallylikedyou.blogspot.ca

VERNISSAGE - POMME DE REINETTE ET POMME D'OUBLIE - ALISA ARSENAULT & CAROLE DEVEAU VENDREDI 11 NOVEMBRE

Cette installation à base de projections hors écran et de sérigraphies retouchées à l'aquarelle transporte le spectateur dans un monde de souvenirs déconstruits. Carole Deveau et Alisa Arsenault font un amalgame de leurs pratiques individuelles a fin de construire un monde à part faisant rappel aux livres à colorier, aux pliages de papier, à l'enfance oubliée. En privilégiant l'espace traditionnel du cadre, elles questionnent les chroniques de l'enfance et poussent le spectateur à s'imaginer ce qui peut bien se passer dans les marges blanches du mur d'exposi- tion, mais aussi de la mémoire.

Alisa Arsenault a fait ses études à l'Université de Moncton en estampe et en photographie. Elle a fait partie de plusieurs expositions de groupe professionnelles et elle a réalisé de nombreuses résidences d'artistes, soit à l'atelier Graff, à Montréal, Artscape, à Toronto et à La Manivelle en Nouvelle-Écosse.

Carole Deveau détient un baccalauréat avec distinction en arts visuels de l'Université de Moncton. Elle a exposé dans le cadre de diverses expositions collectives et solos, travaillant surtout en relief et en sérigraphie. Elle a habité au Japon de 2005 à 2010 et s'inspire de ses expériences pour combiner sa passion pour ce pays et pour l'estampe.

Ce projet est réalisé en collaboration avec l'atelier d'estampe Imago dans le cadre du Laboratoire du volet Arts médiatiques.

VERNISSAGE - AS IT CORRELATES TO VIRTUALITY - KEVIN DAY VENDREDI 11 NOVEMBRE

La pratique artistique de Kevin Day explore la matérialité des données immatérielles. Son travail examine, entre autres, les questions de culture algorithmique, de mémoire numérique, de communication et de cultures secondaires en ligne. Il s'intéresse particulièrement aux conséquences des interfaces numériques sur les relations, perceptions et connaissances humaines. Par son travail, la production et la consommation de matériaux numériques sont contextualisés par la soumission au langage numérique codé.

as it correlates to virtuality est un projet d'installation interactive à base de texte qui utilise le langage contemporain et algorithmique de la culture de l'utilisateur a fin d'examiner la relation entre une virtualité omniprésente, la logique de quanti cation et de représentation de données, ainsi que d'une possibilité de matérialité restante.

Site web : daykevin.com

galeriesansnom.org

ACADIE UNDERGROUND

Acadie Underground est de retour pour une 20e édition de courts métrages Super 8 créés par vous, les cinéastes amateurs et expérimentés! Parmi les activités les plus courues du FICFA, cet évènement annuel invite tous ceux et celles qui ont un intérêt pour la réalisation de films à créer un court métrage sur pellicule.

Chaque participant ou groupe de participants fait face au même défi: réaliser un court métrage d'environ 3 minutes, en moins de 24 heures, en utilisant seulement la prise de vue en direct comme montage.

Lors de cette 20e édition, le public sera invité à voter pour leur film favori et un jury sélectionnera les meilleurs films de la soirée.

AFTERPARTY AVEC DJ Jaredactyl

Suite aux projections, DJ Jaredactyl (Jared Betts) partagera une sélection de musique éclectique qui saura vous faire danser. Il est inspiré par les rencontres extraterrestrielles, le sushi et Rihanna.

Soirée présentée grâce à la collaboration de la Galerie Sans Nom. Grand prix offert par Struts Gallery & Faucet Media Arts Centre.

SÉANCES ÉPHÉMÈRES - PERFORMANCES AUDIOVISUELLES

TRANSMISSION IN AN EXPANSE OF FIRELIGHT, HEAR ME!

GUILLAUME VALLÉE & JEAN-SÉBASTIEN TRUCHY

La performance audiovisuelle est une création expérimentale hybride employant une symbiose de médias analogiques. Le dispositif performatif de Vallée, composé de projecteurs 16mm, de projecteurs vidéos et de différentes technologies désuètes, dont le VHS, s'allie à la juxtaposition de musique concrète, contemporaine, électronique et « populaire » de Truchy. Alliant synthèse analogique / numérique, instruments MIDI, poésie sonore et voix, sous forme de production cinématique abstraite et imprévisible, il en résulte un chaos audiovisuel, une certaine démonstration d'une matérialité intermédiatique.

Sites web : gvallee.com soundcloud.com/jean_sebastien_truchy

Cinéaste expérimental et artiste vidéo basé à Montréal, Guillaume Vallée s'intéresse à toutes formes radicales de l'image en mouvement. Son travail fait usage de différentes techniques techno-artisanales en explorant les manipulations optiques, la distorsion analogique, avec principalement du found footage, dans le but de créer des œuvres hybrides et élargies. Ses films et vidéos expérimentales, distribuées par Vidéographe, ont été présentées internationalement. Titulaire d'un MFA in Studio Arts - Film Production, Guillaume Vallée poursuit présentement des études doctorales à l'UQAM, en Études et Pratiques des Arts.

Jean-Sébastien Truchy s'intéresse à la question de la vacuité et de l'altérité dans sa production musicale. À l'aide de ces deux concepts, il crée des œuvres caractérisées par l'utilisation d'instruments électroniques et de voix traitées donnant dans une sorte de chaos organisé au sein duquel émergent des textures riches de sens. Son travail est souvent accompagné de vidéos. Celles-ci ont pour but de représenter la uidité de sa musique - et les concepts exprimés - par des jeux de couleurs conçus à partir de textures ou d'objets. Cofondateur de l'étiquette Los Discos Enfantasmes, il fait également partie du groupe Avec le soleil sortant de sa bouche.

OÙ L'OCÉAN RENCONTRE L'AIR

AMANDA DAWN CHRISTIE

Ce travail est une performance qui ré échit sur la réflexion. Le sel, l'eau, la préservation et la distillation explorent l'espace liminal où la mer rencontre le ciel. Lorsque l'horizon est caché dans la brume, la distance s'effondre et se dilate. Le sel, l'eau et la ré exion deviennent des éléments physiques clés dans la présentation de ce travail.

Pour créer cette nouvelle œuvre, l'artiste a lmé les rivages et préparé à la main un film 16mm en noir et blanc qu'elle a traité en chambre noire. Elle a ensuite utilisé l'eau salée de l'océan pour intervenir organiquement sur la surface du film a fin de créer des textures et des distorsions.

Amanda Dawn Christie a complété une maitrise en Arts à l'Université Simon Fraser à Vancouver et a vécu aux Pays-Bas durant un an. C'est une artiste interdisciplinaire travaillant en cinéma expérimental, en installation vidéo, en danse contemporaine, en photographie et en design sonore électroacoustique.

Site web : amandadawnchristie.ca

PROJECTION PORTRAITS ANIMÉE PAR REMI BÉLLIVEAU

Des artistes de diverses disciplines artistiques ont été choisis pour participer à un atelier en film Super 8 animé par Guillaume Vallée. Lors de la première partie de l'atelier, les participants ont appris les principes de base du tournage sur cartouche Super 8. Ils ont ensuite eu quelques heures à réaliser un film super 8, la consigne étant de faire un portrait. Le lendemain, les participants ont appris à développer leurs films à la mitaine.

Les films présentés ont été développés quelques heures avant la projection. Nous remercions la Galerie Sans Nom et Guillaume Vallée pour le prêt d'équipements.

AFTERPARTY AVEC M.K.W.

Suite aux performances audiovisuelles, vous êtes invités à bouger vos corps aux rythmes ska/reggae, house, UK bass et ALT R'n'B proposés par M.K.W.

Site web : soundcloud.com/m-k-w

ATELIER D'INITIATION - PROJECTION ET PERFORMANCE 16MM ANIMÉ PAR AMANDA DAWN CHRISTIE

Dans le cadre de cet atelier, l'artiste et cinéaste Amanda Dawn Christie présentera des techniques de performance utilisant des projecteurs 16mm. Elle expliquera les différentes techniques utilisées pour diffuser la lumière des projecteurs en utilisant des prismes, des lentilles, des miroirs et d'autres objets lors de performances en direct improvisées. Les participants seront invités à jouer avec les images projetées sur l'écran et dans la salle.

5 À 7 DU VAM

Une rencontre informelle pour rencontrer et discuter avec les artistes du volet Arts médiatiques!

OBJECTIFS OBLIQUES ANIMÉ PAR PHILIP ANDRÉ COLLETTE

Dans le cadre de cette 6e édition d'Objectifs obliques, sept courts métrages créés spécialement pour cet événement seront présentés en grande première! Les participants ont été jumelés a fin de réaliser un film d'une durée de moins de 10 minutes, inspiré de thèmes choisis au hasard des Stratégies obliques, plus de cent dilemmes qui en valent la peine (Oblique Strategies, over one hundred worthwhile dilemmas), un jeu de cartes conçu en 1975 par Brian Eno et Peter Schmidt. Les thèmes choisis servent de point de départ et sont ouverts à diverses interprétations.

La projection sera suivie d'une période de questions avec les réalisateurs animée par Philip André Collette.

Jacques Boudreau et Eric Arsenault
Utilise une vieille idée / Use an old idea

Nick LeBlanc et Joseph McNally
Donne de la valeur à un espace vierge en le plaçant dans un cadre exquis / Make a blank valuable by putting it in an exquisite frame.

Albénie Delacöte, John Jerome et Emmanuelle Landry
Abandonne les instructions normales / Abandon Normal Instructions

Mathieu Léger et Thomas Hodd
Le principe d'inconsistence / The inconsistency principle

Chris Roy et Nick Staples
Mets des bouchons d'oreilles / Put earplugs in

Jennifer Bélanger et Jean-Denis Boudreau
Ne sois pas effrayé par les choses parce qu'elles sont faciles à faire / Don't be afraid of things because they're easy to do.

Mélanie Léger, Etienne Boivin et Evar Simon
Est-ce fini? / Is it finished?

VERNISSAGE MERCREDI 16 NOVEMBRE

LOST IDYLL

JESSICA ARSENEAU

Comprenant alternativement une ou deux images projetées cöte à cöte, cette installation vidéo nous montre une femme transportant un encombrant échafaudage à travers divers paysages de vastes étendues et une forêt automnale. Entrant dans le champ de l'une des images et sortant de l'autre, cette femme effectue un mouvement sisyphéen, se répétant par une mobilité continue.

Structures éphémères composant nos paysages urbains, les échafaudages caractérisent le spectacle du quotidien et sont des gures communes de notre imaginaire collectif. La solitude de cette femme, dans le contexte de ce double espace en friche du champ et de la forêt, renvoie à la dif culté communément ressentie par tous de se projeter dans le futur, par définition indéterminé. Une ambiguïté s'impose entre l'objet qui suggère une xité et cette traversé perpétuelle. Elle rappelle la systématisation d'un quotidien qui s'oppose à ce qui est de plus en plus transitoire et indé niment inachevé.

Jessica Arseneau (née en 1988, Bathurst, Canada) est une artiste multidisciplinaire vivant actuellement à Leipzig, en Allemagne. Son travail incarne des réflexions sur divers aspects de la mobilité dans un milieu spécifique ou en investiguant l'imaginaire collectif. Avec la performance, l'installation et les médias numériques, il prend la forme d'un geste poétique. Elle a reçu un Baccalauréat en arts visuels de l'Université de Moncton en 2011 et à fait des présentations publiques notamment à la Fonderie Darling (Montréal), BronxArtSpace (New York), Galerie Sans Nom (Moncton), Janaklees for visual art (Alexandrie) et plus récemment, à Traverse Vidéo (Toulouse) et HGB Galerie (Leipzig).

MACHINARI

LÉNA MILL-REUILLARD

Machinari nous convie au voyage. Un parcours où chaque plan-tableau devient une fenêtre, une brèche sur une autre réalité. Tout du long, l'artiste déjoue le regard, effectue diverses manipulations avec l'image qui cherchent à donner corps à la photographie : forme de résistance à l'immatérialité du processus numérique. En résulte un feuilleté d'espace-temps; une oscillation lente entre disparition et dévoilement.

Léna Mill-Reuillard travaille l'image, qu'elle soit photographique, vidéographique, ou cinématographique. Elle détient un baccalauréat en cinéma ainsi qu'une maitrise en arts visuels et médiatiques de l'Université du Québec à Montréal. Son travail a entre autre été présenté à DAZIBAO, à VU Photo et à la Galerie de l'UQAM. Parallèlement, plusieurs films auxquels elle a participé à titre de directrice de la photographie ont voyagé dans de nombreux festivals.

Site web : lenamillreuillard.com
umoncton.ca/umcm-ga