LE BLOGUEUR DU VAM

Suivez le blogueur du VAM Paul Bossé!

Pour la première fois, nous avons invité un écrivain à donner ses impressions des activités du VAM, vous pourrez lire ses articles sur notre blog!

vamficfa.blogspot.com

Paul Bossé
Écrivain, cinéaste, dramaturge et artiste de la performance, le monctonien Paul Bossé est d’abord et avant tout poète. Depuis qu’il a terminé son cycle éducatif en 1994, Il se fronce les neurones et fléchit son imagination pour lutter contre la banalité abrutissante imposée par la société moderne.

EXPOSITION

LE RETRAIT/THE WITHDRAWL, VIDÉO HD, 53 MINUTES 2018

SCÈNES ET SÉQUENCES OLIVIA BOUDREAU

La flamme d’une bougie oscille au centre d’une scène obscure. Gracieuse et absorbée, une femme commence à jouer de son instrument. L'Erbarme Dich, le célèbre aria de Bach illustrant la repentance de Saint-Pierre, inonde la salle. Au fur et à mesure que la femme joue, la scène demeure dépouillée, mais la séquence musicale s’altère. L'interprète interrompt soudainement son élan, laissant tomber quelques notes de la composition avant de reprendre le morceau à nouveau. La scène est un lieu de passion et de dissolution.

SCÈNES ET SÉQUENCES réunit un nouveau corpus d’œuvres de l’artiste québécoise Olivia Boudreau. Ses installations vidéo conduisent le spectateur dans des endroits chargés de silence et d'intimité : une église, le lieu d'un accident, une forêt. De manière étonnante, Boudreau se détourne d’une approche empreinte de détachement pour créer des scènes dans lesquelles les protagonistes sont visités par des états d’extase, de vulnérabilité et d’ouverture.

Exploration du corps en tant qu'instrument muet - ou oracle divin - les interprètes de Boudreau sont des conduits pour les mots et les sensations, ils reçoivent et transmettent des messages étranges sous forme de répétitions et de chuchotements.

Quelle distance, quel état d’aveuglement, faut-il pour que la mémoire se livre?

Commissaire : Penelope Smart

VERNISSAGE - ENVELOPING SELF I SMELL MEMORY KAREN ELAINE SPENCER Exposition en montre du 16 novembre au 14 décembre 2018

ENVELOPING SELF I SMELL MEMORY
KAREN ELAINE SPENCER

Ce sont des souliers de pain de karen. elle a marché de son studio au parc avec. c’était une marche inconfortable. le pain s’est rompu et est tombé sur le trottoir. au parc, elle a enlevé les souliers de pain et les a placés sous un arbre. elle pensait que les oiseaux les mangeraient. ils n’ont pas. elle a attendu et regardé longtemps, puis elle décida de ramasser ses souliers de pain et de les emmener au studio.

Une boucle vidéo regroupant trois œuvres : karen’s bread shoes, neck hold, et swim’s walk, explore la performance avec une caméra (par opposition à la performance pour la caméra) pour insister sur une valeur inhérente à la maladresse - performer et se filmer. Les trois œuvres, créées en 2002, refusent une valeur de production élevée, s’alignant plutôt avec une sorte de cinéma vérité.

Dans les représentations, le pain et le corps se confondent et l’artiste compare la croissance de la population âgée au Canada avec le traitement et la valeur des produits de consommation expirés.

Karen Elaine Spencer maintient une pratique en studio, en performance, en commissariat et en écriture. Oscillant entre un travail de rue, des expositions dans des galeries et des projets via le web, spencer interroge les hiérarchies et explore la manière dont nous, comme êtres passagers, occupons le monde dans lequel nous vivons. Depuis l’obtention de sa maîtrise en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal en 2001, elle a été invitée à plusieurs programmes de résidences internationales. Son travail a été présenté dans diverses galeries et centres d’artistes, dont le Centre Clark (2017), Little Berlin à Philadelphie (2015) et la Grande Bibliothèque de Montréal (2013), et ses œuvres font partie de collections publiques et privés. Elle a reçu le prix La Centrale Powerhouse (2012) et a été finaliste du prix en art actuel du Musée national des beaux-arts du Québec (2016).

VERNISSAGE - EXPOSITION AGRICOLE JEAN-FRANÇOIS CAISSY Exposition en montre du 16 novembre au 14 décembre 2018

EXPOSITION AGRICOLE
JEAN-FRANÇOIS CAISSY

  • Canada (Québec) 2017 17 min Sans dialogue
  • IMAGE Jean-François Caissy, Nicolas Canniccioni
  • MONTAGE Jean-François Caissy
  • SON Frédéric Cloutier
  • MUSIQUE Julien Bilodeau
  • PRODUCTION Jean-François Caissy

Jean-François Caissy présente ici le monde à la fois banal et singulier des foires agricoles. Au-delà de l’intérêt anthropologique du document, EXPOSITION AGRICOLE recouvre des enjeux esthétiques forts, perceptibles entre autres dans le rythme à deux temps qui anime cette série de tableaux vivants : ici, la fixité des cadres contraste avec le mouvement des animaux, machines et humains qui les traversent. Une partition de musique contemporaine donne un accent émouvant à l’ensemble et fait contrepoids à la posture distanciée du cinéaste.

Originaire de Carleton-sur-Mer en Gaspésie, Jean-François Caissy œuvre en tant qu’artiste indépendant dans les domaines du cinéma et des arts visuels. Ces documentaires LA BELLE VISITE (2009), LA MARCHE À SUIVRE (2014) et PREMIÈRES ARMES (2018) ont tous été présentés à la Berlinale dans la section Forum, et lui ont valu quelques récompenses, dont le World Pulse Award au festival IndieLisboa. EXPOSITION AGRICOLE, sa dernière installation vidéo, fut présentée à la Cinémathèque québécoise en 2017.

VERNISSAGE - L’EAUCOMOTION ANGIE RICHARD & TRACEY RICHARD Exposition en montre du 15 au 23 novembre 2018

L’EAUCOMOTION
ANGIE RICHARD & TRACEY RICHARD

L’EAUCOMOTION est le fruit d’une collaboration entre deux sœurs jumelles, Angie et Tracey Richard, formées dans le domaine des arts visuels et de la musique classique respectivement. Ayant récemment fusionné leurs processus de création, les artistes se sont inspirées des réflexions qu’elles ont eues lors de leurs voyages pour créer L’EAUCOMOTION, qui marie un enregistrement vidéo original, des dessins numériques et une trame sonore expérimentale. L’œuvre explore des idées et pensées sur la relation entre le voyageur, sa destination et son chez-soi.

Originaire de Cap-Pelé, Tracey Richard a obtenu un baccalauréat en musique de l’Université de Moncton en 2012. Elle s’implique désormais dans plusieurs projets artistiques, comme le festival RE:FLUX, le festival Inspire, le festival FICFA, et aussi dans plusieurs projets musicaux avec son groupe funk-psychédélique Nebullama.

Originaire de Cap-Pelé, Angie Richard obtient son Baccalauréat en arts visuels de l’Université de Moncton en 2013 avec deux concentrations, en photographie et en peinture. Artiste multidisciplinaire, elle participe à des festivals comme le Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA), le festival Inspire et le festival RE:FLUX. Elle est membre de la Galerie Sans Nom ainsi que du conseil d’administration de l’atelier d’estampe Imago, situés au Centre culturel Aberdeen. En 2017, elle a participé à une résidence d’artistes avec d’autres artistes émergents pour monter le spectacle « Cabaret Factum » en ouverture du Festival Acadie Rock.

Toutes deux s’intéressent aux arts médiatiques et créent des installations multimédias et des projections visuelles pour des spectacles de musique avec le Collectif HAT.

ACADIE UNDERGROUND 22

Parmi les activités les plus courues du FICFA, Acadie Underground, présenté par la Galerie Sans Nom, invite les cinéastes amateur.e.s et expérimenté.e.s à créer un court métrage sur pellicule en Super 8.

Tous les participants font face au même défi: réaliser un court métrage de 3 minutes en utilisant uniquement la prise de vue en direct comme montage.

Lors de cette 22e édition, les spectateurs seront invités à voter pour leur film favori et un jury sélectionnera le meilleur film de la soirée!

Grand prix offert par Struts Gallery & Faucet Media Arts Centre

DJ Jaredactyl, inspiré par les rencontres extraterrestres, les sushi et Rihanna, animera la soirée avec une sélection pointue de musique des années 70s à aujourd'hui.

AFTERPARTY AVEC THE GREGORIES

Suite aux projections, THE GREGORIES prendront d’assaut la scène pour rocker la Salle Bernard-LeBlanc. The Gregories est un quartet monctonien dont les thématiques amoureuses, tantôt curieuses, tantôt déroutantes, prennent vie dans un croisement d’arrangements pop et art rock. Leur musique évoque certaines sonorités typiques des années 1970 et 1980, sans se complaire pour autant dans la nostalgie. Dans le cadre de ce lancement de leur premier album, Offal Truth, ce spectacle est l’occasion parfaite de découvrir ou redécouvrir une des formations musicales les plus en vue de la scène locale et régionale!

SÉANCES ÉPHÉMÈRES

Dans le cadre de cette soirée de performances audiovisuelles, cinq réalisateurs canadiens nous proposent des courts métrages muets réalisés dans cinq pays différents.

Cet événement unique célèbre le mariage entre le cinéma et la musique. Celle-ci sera jouée en direct par un ensemble de cinq musiciens pendant la projection.

Animé par Réjan Claveau

La participation de Réjean Claveau est rendue possible grâce à la collaboration d’Ici Radio-Canada Acadie

RÉALISATEURS 

Carole Deveau a tourné son film lors d’une visite récente au Japon, dans la préfecture rurale Shimane où elle a vécu pour 5 ans alors qu’elle était enseignante d’anglais.
Mathieu Léger a tourné son film en Belgique alors qu’il était en résidence d’artiste pour six semaines au Musée d’art de la Province du Hainaut à Charleroi.
Maxence Bradley a réalisé son film en Haïti, où il a dirigé pendant plus de deux ans le Ciné Institute, la seule école de cinéma professionnelle du pays. Il agit aujourd’hui en tant que consultant et photographe humanitaire pour de nombreuses organisations nationales et internationales, dont plusieurs branches des Nations Unies, en plus de parrainer des initiatives de collaborations cinématographiques entre le Québec et Haïti.
Émilie Peltier a tourné son film en France, son pays natal, alors qu’elle assumait le rôle de responsable de production et diffusion pour une compagnie de cirque et de magie nouvelle basée à Toulouse... l’occasion pour elle de redécouvrir la « ville rose » où elle avait vécu il y a plusieurs années.
Mathieu Laprise a réalisé son film en Jordanie où il travaille depuis le mois de juin sur un projet d’Oxfam en collaboration avec le Wapikoni mobile. Le projet a comme mission de donner une voix aux jeunes jordaniens et aux réfugiés affectés par les conflits dans les pays avoisinants par l’entremise de la création de leurs propres court métrages.

MUSICIENS 

Brian Coughlan
Marc Chops Arsenault
Andrew Creeggan
Jean Surette
Chris Belliveau

AFTERPARTY
AVEC DJINN PROXY

Djinn Proxy (Richard Daigle) est un projet solo de musique expérimentale électroacoustique. Sa musique fusionne le rock progressif et les rythmes de musique du monde. À travers les synthétiseurs analogues, la musique de Djinn Proxy propose un voyage à travers la Voie Lactée. Accompagné des jumelles Angie et Tracey, qui ensemble créent un univers visuel de projections explorant la nostalgie, les formes abstraites et la vaporwave.

OBJECTIFS OBLIQUES 8 Animé par Philip André Collette

Événement de marque du volet Arts médiatiques, Objectifs obliques rassemble des gens de diverses disciplines artistiques autour d'une carte / stratégie cryptique, tirée au hasard des Stratégies obliques, plus de cent dilemmes qui en valent la peine (Oblique Strategies, over one hundred worthwhile dilemmas), un jeu de cartes conçu en 1975 par Brian Eno et Peter Schmidt.

Une fois la carte pigée, les sept équipes participantes conceptualisent et réalisent un court-métrage d’une durée de moins de 10 minutes avec un micro-budget de 500$. Une généreuse commandite d’Equifilm permet aux participants d’utiliser des équipements professionnels pour leurs tournages.

Les films réalisés sont présentés en grande première et la projection sera suivie d'une période de questions avec les réalisateurs animée par Philip André Collette.

Gilles Doiron &
Eric Arsenault

ÉLOIGNE-TOI DU DÉSIR / ABANDON DESIRE
Julie Frigault &
Dominique Léger

COURAGE
Angie Richard &
Tracey Richard

ENTRE DANS LE DOMAINE DE L’IMPOSSIBLE / INTO THE IMPOSSIBLE
Lucie Aounetse &
Marie Lamarche

ACCENTUE LES DÉFAUTS / EMPHASISE THE FLAWS
Jennifer Bélanger &
Vanessa Moeller

DEMANDE À TON CORPS / ASK YOUR BODY
Sylvain Ward &
Emmanuelle Landry

ACCUMULATION
Normand Pothier &
Samuel Gagnon

VAS VERS L’INSIGNIFIANT / MOVE TOWARDS THE UNIMPORTANT
Philip André Collette
Animateur

AFTERPARTY AVEC BANANE

Banane Tomate fidèle au poste! Originaire de Moncton, reine de la garbage night, elle est aussi connue sous le nom d'Allumette. Banane est toujours prête à vous faire danser à ses bleep-bloops élastiques.

CONFÉRENCE D’ARTISTE OLIVIA BOUDREAU

Olivia Boudreau est une artiste qui s’intéresse à l’expérience de la perception à travers des installations vidéo, des films et des performances. Elle détient une maîtrise en Arts visuels et médiatiques de l’UQAM (2009). Récipiendaire du Prix Pierre-Ayot de la Ville de Montréal, elle fait partie de la sélection québécoise du Prix artistique Sobey en 2012, 2014 et 2016. Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections, dont celles du Musée d’art contemporain de Montréal et du Musée des beaux-arts du Québec. En février 2014, la Galerie Leonard & Bina Ellen lui consacre une première exposition solo d’envergure et fait paraître l’ouvrage L’Oscillation du visible qui retrace ses dix années de production artistique.