jeudi 18 novembre 2021Annonce des Prix La vague de la 35ème édition du FICFA

Les Prix La Vague de la 35ème édition du FICFA décernés

Moncton N.-B., jeudi 18 novembre 2021 –  Les jurys de la 35e édition du Festival international de cinéma francophone en Acadie (FICFA) ont décerné les Prix La Vague du FICFA 2021, lors d’une soirée au Centre culturel Aberdeen, ce jeudi 18 novembre.

Trois jurys, composés chacun de trois professionnels du domaine artistique, ont été constitués pour la remise de 6 prix : un jury longs métrages de fiction, un jury moyens et longs métrages documentaires et un jury courts métrages.

Après avoir souligné l’excellence de la programmation, le jury longs métrages de fiction, composé d’Isabelle Cyr, de Pierre-André Doucet et de Laura Rohard, a annoncé le résultat de ses délibérations.

Le Prix La Vague du Meilleur long métrage de fiction international revient, à l'unanimité, au film UN MONDE de Laura Wandel (Belgique), pour lequel le jury a notamment apprécié la manière dont la réalisatrice réussit à créer un microcosme bouleversant avec économie et tendresse.

Le jury a également choisi de remettre une mention spéciale au film UN AUTRE MONDE et à son réalisateur Stéphane Brizé (France) pour son intégrité sans faille, pour sa capacité à dépeindre une violence institutionnalisée et intériorisée, pour la sobriété de ses personnages et de sa mise en scène.

Le Prix La Vague UNIS TV du meilleur long métrage de fiction canadien quant à lui, revient, à l’unanimité, au film LES OISEAUX IVRES d’Ivan Grbovic (Québec). Le jury, en plus d’avoir été ému, salue entre autres l’originalité et la pertinence du scénario. De plus, il souligne le travail de la direction photo, de la direction artistique, le jeu des actrices et des acteurs, ainsi que la réalisation dans son ensemble.

Le jury a aussi remis une mention spéciale au film ARCHIPEL du réalisateur Félix Dufour-Laperrière(Québec), pour la poésie de ses animations, pour sa prose imaginative et pour son originalité.

Le jury moyens et longs métrages documentaires, composé de Justine Baillargeon, d’Alexandre Isabelle et de Gabriel Tougas, a quant à lui décerné à le Prix La vague du Meilleur moyen ou long métrage documentaire à ZO REKEN d’Emanuel Licha (Québec), pour sa cohérence entre le fond et la forme, son symbolisme et sa direction photo, à la fois alerte et éblouissante.

Il octroie également une mention spéciale au film FEMMES SUSPENDUES de la réalisatrice Merieme Addou qui témoigne, avec courage, d’une réalité marquée d’injustices et à laquelle «nous avons rarement accès.»

Pour sa part, le jury courts métrages, composé de Guillaume Fournier, Maxime Labrecque et de Sébastien Lord-Émard, a décerné le Prix La vague du Meilleur court métrage international au film LA RESSOURCE HUMAINE d’Adrianna Da Fonseca (Belgique). Le jury a été captivé par la singularité de sa proposition, la qualité de sa direction artistique et l’audace de sa mise en scène. Il a également apprécié la finale cathartique et décalée qui révèle, avec fraîcheur, l’absurdité du monde du travail, tout en célébrant la solidarité dans la révolte.

Le Prix La vague du Meilleur court métrage canadien revient au film LES GRANDES CLAQUESd’Annie St-Pierre (Québec), qui se démarque par le jeu solide des actrices et des acteurs, dont les enfants. Ce film vient incarner une proposition bien ficelée, complexe, aux malaises et aux non-dits plein de saveurs «comme un souper de Noël qui risque à tout moment de déraper.»

Le jury a choisi d’accorder une mention spéciale au film LOST DANS L’PARADISE du réalisateur Virgile Ratelle (Québec) pour son premier film. Le jury tenait à souligner la qualité et la beauté envoûtante de ce film nocturne, qui traite d’une fin d’adolescence en région, qui plonge dans le particulier, pour mieux toucher à l’universel.

Le Prix La Vague ACIC/ONF de la Meilleure œuvre acadienne court métrage a été décerné au film MONA de Xavier Gould (Acadie). Le jury a été notamment conquis par son côté authentique et vulnérable, son personnage principal touchant, sans filtre et avec une confiance inébranlable, mais surtout par son message d’espoir et d’ouverture.

Le Prix La Vague ACIC/ONF est accompagné d’une récompense pouvant permettre de finaliser un futur projet de film ou être utilisée de manière ponctuelle en services techniques de postproduction auprès de l’ONF.

Le Prix La Vague Coup de cœur sera remis après le festival, suite au vote du public. 

La programmation du volet Arts médiatiques (VAM) du FICFA dévoilée!
vendredi 29 octobre 2021
EN VOIR PLUS
OBJECTIFS OBLIQUES ET SÉANCES ÉPHÉMÈRES : LES PARTICIPANTS SONT DÉVOILÉS!
jeudi 28 octobre 2021
EN VOIR PLUS
Le FICFA dévoile la programmation de sa 35e édition
jeudi 28 octobre 2021
EN VOIR PLUS
Le FICFA annonce les films d’ouverture et de clôture de sa 35e édition!
jeudi 28 octobre 2021
EN VOIR PLUS
L'Acadie suit son court est de retour pour sa 9e édition!
lundi 2 août 2021
EN VOIR PLUS