jeudi 28 octobre 2021Le FICFA dévoile la programmation de sa 35e édition

Dieppe, N.-B., mardi 26 octobre 2021 – Le Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) a dévoilé ce matin, lors d’une conférence de presse au Centre des Arts et de la Culture de Dieppe, la programmation de sa 35e édition.

Le festival se tiendra en ligne et en présentiel du 11 au 19 novembre 2021. Il offrira aux cinéphiles de la région près de 90 œuvres issues de la Francophonie canadienne et internationale, avec des thématiques diverses auxquelles les festivalières et festivaliers pourront s’identifier.

«La programmation de cette 35e édition est à l’image de notre volonté de vivre pleinement, après avoir vécu un événement comme une pandémie mondiale. Les personnages dans la plupart des films qu’on propose cette année ont fait preuve de résilience et c’est aussi ce message que nous souhaitons véhiculer», explique Dominique Léger, responsable de la programmation du FICFA.

De plus, cette année, le FICFA a mis les bouchées doubles pour offrir une formule hybride, avec une programmation complète en salle et une programmation limitée de 10 séances en ligne. Mélanie Clériot, directrice générale du FICFA, insiste sur ce point : «Il était important pour nous de pouvoir présenter un festival cette année et ce dans les meilleures conditions possibles pour notre public. Notre but étant de vraiment tout faire pour que les personnes qui ne sont peut-être pas encore allées à une activité culturelle cette année, se sentent à l'aise de participer au FICFA. Toute l’équipe a travaillé fort dans ce sens.»

Tel qu’annoncé récemment, c’est le documentaire québécois SEULS de Paul Tom, produit par Picbois Productions, qui ouvrira l’édition 2021 du festival, le jeudi 11 novembre à 20h, au Théâtre l’Escaouette. En clôture, le vendredi 19 novembre à 20h toujours au Théâtre l’Escaouette, c’est le film français UNE HISTOIRE D’AMOUR ET DE DÉSIR de Leyla Bouzid, distribué par K-Films Amérique, qui sera présenté.

Pour cette 35e édition, la présence acadienne se fera sentir à travers 5 courts métrages, dont le documentaire LES HÔTESSES D’HILAIRE: LIVE DANS UN CUBE D'ART CONTEMPORAIN de Kevin McIntyre, la fiction expérimentale MONA de Xavier Gould, le film de danse RÉSISTANCE d’Étienne Boivin et de Jonah Haché, le film d’animation TERRE d’Angie Richard et de Tracey Richard, ainsi que la comédie dramatique VIDÉO THÉRAPIE de Jean-Patrick Chiasson. Ces œuvres qui représentent l’Acadie, telle que nous la connaissons aujourd’hui, seront présentées le 12 novembre au Théâtre l’Escaouette, à partir de 19h.

Du côté canadien et québécois, les cinéphiles du Grand Moncton profiteront de 23 courts métrages et de 10 longs métrages, en présence des équipes de réalisation de certains films en compétition. Parmi les courts métrages présentés, le public découvrira les films québécois LES GRANDES CLAQUES d’Annie St-Pierre (Grand Prix Canadien, Festival REGARD et mention spéciale de la Meilleure réalisation - Court-métrage au festival South by Southwest) et HIP HOP AU FÉMININ de Luis Peinado .  Quant aux longs métrages, le public découvrira les films québécois tels que LES OISEAUX IVRES d’Ivan Grbovic (Nomination canadienne aux Oscars), BOOTLEGGER de Caroline Monnet (Prix du meilleur scénario, Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et la Cinéfondation) et le film franco-manitobain STE. ANNE de Rhayne Vernette.

Plusieurs films internationaux, dont 14 courts métrages et 18 longs métrages, en provenance de pays comme la France, la Belgique, la République dominicaine, l’Égypte, le Maroc, la Palestine ou encore le Liban, seront présentés lors du festival. En outre, les courts métrages CATARACTE de Faustine Crespy (France), LA RESSOURCE HUMAINE d’Adriana Da Fonseca (Belgique) et TRUMPETS IN THE SKY de Rakan Mayasi (Palestine, Liban, Belgique). En ce qui concerne les longs métrages internationaux, le public se plongera dans l'univers des films comme TITANE de Julia Ducournau (Palme d'or au Festival de Cannes 2021, nomination française aux Oscars), du film belge UN MONDE de Laura Wandel (nomination belge aux Oscars, un certain regard 2021 - Festival de Cannes), ou encore du documentaire français LES ADOS TÊTES À CLAP! de Patrick Fabre.

Comme chaque année, le Volet Pro accompagnera les cinéastes de la relève en Acadie, dans un objectif de formation professionnelle plus que jamais affirmé de la part du festival. Plusieurs activités telles que des expositions en galerie, du vernissage, des soirées de performances, des 5 à 7, seront présentées dans le cadre du volet Arts médiatiques (VAM).

Visitez le site web du FICFA pour en savoir plus sur la programmation. Les billets seront disponibles dès aujourd’hui, à partir de midi en ligne ainsi qu’à certains points de vente, avant le festival.

Le Festival international de cinéma francophone en Acadie (FICFA) est organisé par Film Zone Inc., un organisme sans but lucratif qui a pour mission de promouvoir et de rendre accessible le cinéma de la Francophonie internationale aux francophones et francophiles de l’Atlantique tout en faisant connaître le cinéma acadien en Acadie et dans la Francophonie.